«  Evidemment sur notre terre nous sommes beaucoup trop petits pour ramoner nos volcans. C’est pourquoi ils nous causent des tas d’ennuis » Le Petit Prince d’après Antoine de Saint Exupéry

Suite à l’explosion dit du « Big Bang » 13 milliards d’années dans la passé et depuis l’accrétion de ces poussières primitives il y a quelques 4,5 milliards d’année, la terre fut rouge, blanche puis bleue comme nous la visualisons tous  depuis le célèbre cliché d’Apollo à la fin des années 1960. En effet, depuis l’océan de magma il y a plus de 3 milliards d’années, en passant par une possible glaciation totale du globe vers 650 Millions d’années et enfin une terre recouverte d’eau à 70%. Les volcans ont été dès le début un acteur essentiel dans cette vision tricolore de la formation de notre globe.

Les volcans sont capables du pire comme du meilleur comme le montrent tous les jours les nombreuses sources d’informations (le mot volcan retourne plus de 28 millions de réponses sur un moteur de recherche bien connu)

Les  échelles de temps et d’espace géologiques sont immenses pour l’Humanité et pourtant une éruption volcanique est un phénomène qui s’inscrit aussi sur des périodes souvent plus courtes observables à l’échelle humaine. Découvrir le volcanisme virtuellement à travers les multiples médias ou réellement sur des pentes instables est une formidable ballade culturelle, scientifique, sportive dans un monde de plus en plus préoccupé par la maîtrise de l’environnement. Les éclairages qui suivront sur les volcans, ne seront certainement pas exhaustifs mais je l’espère instructifs à travers cette symbiose que forme l’Homme et les volcans.

 

Publicités