7 phénomènes du monde « volcans » (3/3)

Et enfin les phénomènes moins merveilleux :

5) -Il y a les sept plus meurtriers connus ayant fait plus de sept mille victimes, des sept derniers siècles  :

Tambora : 92000 (1815), Krakatoa: 36000 (1883), Montagne Pelée : 30000 (1902), Nevado del Ruiz : 23000 (1985), Etna : 20000 (1669), Unzen : 10400 (1792) et Galungung : 10000 (1922).

6)- Il y les sept plus dangereux potentiellement en Europe*, le Vésuve en tête qui menace la baie de Naples si l’éruption de l’âge de bronze se reproduit (*d’après un rapport du Willis Institute de 2010 et hors départements d’outremer) :

Les trois premiers sont italiens, le Vésuve avec 1,652 millions de personnes potentiellement affectées, les champs phlégréens et l’Etna, les trois suivants sont portugais aux Azores, l’Agua de Pau, le Furnas et le Sete Cidades, enfin le dernier l’Hekla en Islande.

7)- Il y a au moins sept extinctions liées à sept régions de traps caractéristiques entre la fin du Permien (il y a 251 millions d’années) et celle du Crétacé (il y a 65,5 millions d’années, à la disparation des dinosaures) :

Fin du Permien : Sibérie (-251 Ma)

Fin du Trias : Amerique NE avec Espagne et Maroc (-200 Ma)

Fin du Pliensbachien : Karoo Ferrar (Afrique du Sud et Antartique) (-183 Ma)

Fin du Jurassique : Parana (Brésil) and Etendeka (Angola, Namibie)  (-145,5 Ma)

Fin de l’Aptien : Rajmahal et Kerguelen (-112 Ma),

Fin du Cénomanien : Madagascar et le plateau Caraïbes (- 93,5 Ma)

Fin de Crétacé : Deccan (-65,5Ma)

Tambora_Indonesie
Cratère du Tambora – Montage sur cliché de la  NASA

NB : À la suite de l’éruption du Tambora en 1815, le volcan s’effondra sur lui-même, et laissa une grande caldeira de 6 km de diamètre et de 1 km de profondeur, diminuant ainsi son altitude d’origine de 1 400 mètres.

7 phénomènes du monde « volcans » (2/3)

3) – Il y a les sept plus hauts émergés pour 7 parties du monde avec pas loin de 7000 m pour le plus haut (au-dessus du niveau de la mer parce que si on prend le plus haut c’est le Mauna Loa à Hawaï avec 5 km immergés plus ses 4,17 km immergés c’est-à-dire une hauteur de plus de 9 km et paradoxalement la chambre magmatique la moins profonde 4 à 5 km) :

Antarctique : Mont Sidley 4285 m (Marie Byrd Land) suivi de prés par l’Erebus,

Océanie : Mont Giluwe 4368 m (PNG) suivi de très prés par le Mauna Kea,

Afrique : Kilimanjaro (Kibo) 5895 m (Tanzanie)suivi de prés par le mont Kenya,

Europe : Elbrus 5642 m (Russie) suivi de très prés par le Kazbek,

Asie : Damavand 5610m (Iran) suivi par de très prés par le mont Ararat,

Amérique du Sud : Nevado Ojos del Salado 6893m (Chili/Argentine) suivi prés par le Pissis,

Amérique du Nord : Pic d’Orizaba 5636m (Mexique) suivi de très près par le Popocatepetl.

4) – Il y a les sept complexes volcaniques français :

Les volcans du Massif Central, le Cantal un seul et même volcan, le piton de la Fournaise actif à La Réunion, la Montagne Pelée, la Soufrière de Guadeloupe, les volcans de Polynésie (en incluant Rocard , Teahitia et le Mont McDonald) et l’île de Mayotte qui est volcanique (ce territoire devenu en 2011 un département français).

loasunrise
Mauna Loa – Hawaii – USA (4170 m)

7 phénomènes du monde « volcans » (1/3)

A l’instar des 7 merveilles du monde, voici 7 fois 7 classements subjectifs du monde « volcanique » sur Terre (Le chiffre sept c’est les sept couleurs de l’arc en ciel, les sept jours de la semaine, les sept lettres de VOLCANS,  les sept unités du Système International, etc…).

1) – Il y a sept zones actives exceptionnelles à différents titres :

– La vallée du grand Rift, berceau de l’humanité,

– L’Islande, la plus grande île volcanique du monde, pour son mélange entre la lave et les eaux dans tous ses états (éruption sous-glaciaire avec ses « débacles » glaciaires Jökulhlaup, géothermie généralisé ),

– Italie du Sud pour son Histoire   (Etna, Vésuve, Iles éoliennes etc…),

– Volcans de Java pour sa dualité entre fertilité des sols et hostilité des produits d’explosions, et les lahars,

– Kamtchatka pour sa densité de basalte au kilomètre cube et son mystère,

– Mont Fuji symbole du Japon pour sa beauté intemporelle,

– Hawaï et ses deux piliers le plus grand actif le Mauna Loa (en hawaïen  » longue montagne « ) et le plus actif le Kilauea avec ses éruptions spécifiques quasi ininterrompues dans le Halema’uma’u.

2 ) – Les volcans sont une source d’inspiration pour les sept arts :

Le dessin : Hokusai : les 36 (et plus) vues du mont Fuji,

La peinture : Le premier paysage peint connu est un volcan en Turquie mais c’est peut être en Italie que les volcans ont depuis longtemps inspirés les peintres à commencer par le Vésuve.

L’architecture/ la sculpture : Borobudur, le Panthéon de Rome, le « Roden Crater » un volcan de l’Arizona aménagé par James Turrell, les Moais de l’ile de Pâque et de nombreuses constructions religieuses.

La danse, danser sur un volcan au sens propre lors de cérémonies ou au sens figuré pour avertir d’un danger ou encore Pélé la déesse hawaïenne de la danse, du feu, des volcans.

La littérature : Les bienheureux de la Désolation, les feux de l’Eden, etc …

La musique : « Le cœur volcan » par Julien Clerc, ou quand les volcans inspirent les musiciens en  PNG

et le septième, le cinéma : « Les derniers jours de Pompéi » (1959) ou « Le secret des sept volcans » (2010) ou le troisième volet de « Narnia: L’Odysée du passeur d’aurore »(2010) qui a été, en partie, tourné en Nouvelle Zélande sur « White island » (en particulier, la quête dans le film c’est de réunir les sept épées) et bien d’autres films et jeux vidéos encore.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Stromboli – Iles Eoliennes – Italie

 

Jules Verne : le visionnaire des éléments

« Le devoir du présent, c’est d’être le bienfaiteur de l’avenir ». Jules Verne

Il nous a tous fait traverser l’atmosphère, braver le feu des volcans, explorer l’océan, prendre place dans un énorme éléphant d’acier et faire le tour de la Terre avant tout le monde.

tunnellave3

Avec 20000 lieux sous les mers , le voyage au centre de la terre ou celui de la Terre à la Lune, Jules Verne a su offrir du rêve nécessaire à la créativité. De ses nombreux ouvrages d’aventures certains récits sont visionnaires pour ce précurseurs de la science-fiction .

« Le tour du monde en 80 jours » ou autres « voyages extraordinaires » ont inspiré de multiples façons de voyager à travers la planète à commencer par le trophée Jules Verne en voilier sans escale et sans assistance.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

« Jules Verne a tenté un coup admirable, un voyage extraordinaire : rendre la science culturelle. » Michel Serres dans la préface de « Jules Verne de la science à l’imaginaire. »

 

 

Polynésie et poly-atolls

Concernant les îles françaises du pacifique et grâce aux premières description de Darwin sur l’édification des atolls ( île volcanique à l’origine devenue île corallienne avec un « motu » ou accumulation de sable) voici quelques exemples polynésiens à différents stades de formation :

– Mehetia, appelé aussi Meketu,  (lat.-17.87502°, long.-148.067551°) est une île volcan, jeune et déserte, où se situe l’aventure raconté par Jacques Talrich  » Mon chien, mon ile et moi ».

– Maiao (lat.-17.655734°, long.-150,634249°) est un volcan en cours d’effondrement (phénomène de subsidence), elle est surnommée l’île interdite. Interdite aux étrangers surtout depuis qu’un commerçant anglais s’y été établi et a bien failli déposséder ses habitants de leur propriété en les endettant avec son négoce.

– dans les phases terminales où le récif corallien reste seule en surface, parmi les atolls caractéristiques il y a Ahunui (lat-19.616667°, long.-140.383333°) presque circulaire, Faaite (lat.-16.741960°, long.-145.247226°)  avec des histoires de démons et une belle curiosité géologique appelé « koko » ; un conduit naturelle karstique entre le lagon et la mer et Fangtaufa (lat.-22.25°,long.-138.75°), atoll lié aux essais nucléaires français des années 60,

– enfin les atolls surélevés : Makatea (lat.-15.833333°, long.-148.25°) où l’on exploite les phosphates ou Pinaki (lat.-19.383333°, long.-138.666667°) avec son exploitation de sable,

Ailleurs dans le Pacifique on pourrait également évoquer Banaba (lat.-0.86514°, long.169.541016°) dans la république indépendante insulaire des Kiribati, petite par la superficie de ses terres émergées, mais immense par sa zone économique exclusive (ZEE à 200 miles des côtes) à l’intersection de la latitude 0° et du 180 ième méridien c’est-à-dire à l’intersection de l’équateur et du fuseau horaire, non seulement du changement d’heure mais surtout du changement de date !

Et en fait, grâce à la Polynésie française le soleil ne se couche jamais sur la France.

moorea
Moorea (Polynésie française)

La Terre vue de sa Lune

 » Un astre important au point de vue terrestre est la Lune » écrivait Fernand Priem dans son ouvrage  » La Terre » de 1892 dont est tirée la gravure. (Le roman de Jules Verne « De la Terre à la Lune » date de 1865)

Ensuite c’est Apollo 8, le 24 décembre 1968 qui photographiera le premier « lever de Terre ». Le commandant de la mission, Jiml Lovell décrira : « La Lune  est essentiellement grise, sans couleur; ressemble au plâtre ou à une espèce de sable de plage grisonnant ».

Puis plus récemment en 2015, 47 ans après, la Nasa nous offre un nouveau cliché de la Terre vue de la Lune où l’on aperçoit nettement le Sahara.

Par contre même si on peut visiter la Lune sur Google Earth on n’aperçoit pas la Terre !

C’est 123 ans donc qui séparent ces points de vue de la Terre et c’est toujours aussi fascinant. Sans la Lune la Terre n’existerait pas telle que nous la connaissons (sans son athmosphère non plus).

GTerreLune
Montage avec Google Earth centré sur 4.05°S et 12.48°O comme sur l’image « NASA/GSFC/Arizona State University »

 

Les cailloux et la vie

Voici une petite histoire de cailloux  :

« Un jour, un expert fut invité à parler de la planification efficace de son temps à un groupe de dirigeants.

Debout devant ce groupe d’élite (qui était prêt à noter tout ce que l’expert allait enseigner), il leur dit : « Nous allons réaliser une expérience ».

De dessous la table il sortit un immense pot vide qu’il posa délicatement en face de lui. Ensuite, il sortit environ une douzaine de cailloux à peu près gros comme des balles de tennis et les plaça délicatement, un par un, dans le grand pot.

Lorsque le pot fut rempli jusqu’au bord et qu’il fut impossible d’y ajouter un caillou de plus, il leva lentement les yeux vers ses élèves et leur demanda : « Est-ce que ce pot est plein ? ». Tous répondirent : « Oui ».


Alors, il se pencha à nouveau et sortit de sous la table un récipient rempli de gravillons. Les morceaux de gravier s’infiltrèrent entre les cailloux jusqu’au fond du pot.

Le vieil expert leva à nouveau les yeux vers son auditoire et redemanda : « Est-ce que ce pot est plein ? ». Cette fois, ses brillants élèves commençaient à comprendre son manège. L’un d’eux répondit : « Probablement pas ! ». « Bien ! », répondit il.

Il se pencha à nouveau et cette fois, sortit de sous la table un bocal de sable. Avec attention, il versa le sable dans le pot. Le sable alla remplir les espaces entre les gros cailloux et le gravier. Encore une fois, il demanda : « Est-ce que ce pot est plein ? ». Cette fois, sans hésiter et en chœur les brillants élèves répondirent : « Non ! ». « Bien ! » répondit il.

Et comme s’y attendaient ses élèves, il prit le pichet d’eau qui était sur la table et remplit le pot jusqu’à ras bord. IL leva alors les yeux vers son groupe et demanda : « Quelle grande vérité nous démontre cette expérience ? ».
Pas fou, le plus audacieux des élèves, songeant au sujet de cet exposé, répondit : « Cela démontre que même lorsque l’on croit que notre agenda est complètement rempli, si on le veut vraiment, on peut y ajouter plus de rendez-vous, plus de choses à faire ».
« Non ». « Ce n’est pas cela. La grande vérité que nous démontre cette expérience est la suivante : si on ne met pas les gros cailloux en premier dans le pot, on ne pourra jamais les faire entrer tous, ensuite ». Il y eut un profond silence, chacun prenant conscience de l’évidence de ces propos.

 « Quels sont les gros cailloux dans votre vie ? Votre santé, votre famille, vos ami(e)s, réalisez vos rêves, faire ce que vous aimez, apprendre, défendre une cause, vous relaxer, prendre le temps, ou, toute autre chose ? ».
Ce qu’il faut retenir, c’est l’importance de mettre ses GROS CAILLOUX en premier dans sa vie, sinon on risque de ne pas réussir sa vie. Si on donne priorité aux peccadilles (le gravier, le sable), on remplira sa vie de peccadilles et on n’aura plus suffisamment de temps précieux à consacrer aux éléments importants de sa vie. Alors, n’oubliez pas de vous poser à vous-même la question : « Quels sont les GROS CAILLOUX dans ma vie ? ». Ensuite, mettez-les en premier dans votre pot (vie). »

tir homme