L’Etna connait actuellement une crise éruptive intense avec montée de magma et des séismes superficielles.

Mais , en dehors des stars comme le Vésuve, les îles éoliennes ou l’Etna, il existe, au sud de l’Italie, d’autres activités volcaniques émergées et sous-marines moins connues :

  • avec les Champs Phlégréens du sud de la Sicile, à ne pas confondre avec ceux proches de Naples,
  • avec les volcans Empédocle ou Ferdinandea qui a émergé trois fois dans l’histoire récente et est actuellement immergé,
  • et non loin de là, avec L’île de Pantelleria.

Quand aux Champs Phlégréens napolitains ils font régulièrement l’actualité depuis 2010 avec un projet scientifique d’un forage profond (Dans cette zone, la profondeur du magma est estimé à 8 kilomètres résultat de la tomographie sismique active). Ce forage italien est donc à suivre si la population napolitaine ne manifeste pas trop son opposition et si les politiques s’accordent avec les scientifiques. C’est l’éternel débat où le scientifique a un strict rôle consultatif et le politique un pouvoir de décision assorti de précautions. Surtout en Italie la question est sensible comme suite à la condamnation de sismologue italiens concernant le séisme de l’Aquila survenu en novembre 2012.

Entre les îles éoliennes et Naples, le risque d’une grosse vague provoquée par un glissement de terrain possible d’un versant du volcan sous-marin haut de 3000 m (le Marsili) dans la mer tyrrhénienne [1] est également un sujet d’inquiétude.

[1] http://legacy.ingv.it/primopiano/OBS_H_eng/OBS_H_eng.html

SANYO DIGITAL CAMERA
Fumerolles de souffre sur le cratère de Vulcano
Publicités