« Esclave du capitaliste jamais assez de production » Bec de gaz

Le métier était dur, pourtant la vie pouvait y être agréable, l’hiver à l’abri des grands froids et l’été des canicules.

Avant d’être tour à tour, un ossuaires fin XVIIIe siècle (catacombes comme à Rome), un refuge des FFI et des allemands pendant la seconde guerre mondiale et un cauchemar pour les fondations des constructions récentes, le sous-sol de Paris est avant tout depuis plus de 1000 ans un formidable labyrinthe de carrière de pierres.  En effet, l’extraction souterraine de la pierre calcaire et du gypse nécessaire à la fabrication du plâtre a permis de construire Paris. Ces dizaines de kilomètres de galeries sur trois niveaux jusqu’à 30 mètres de profondeur se trouvent donc sous le métro et pour certaines elles sont comblées ou inondées.

IMG0048

BANCS DE PIERRE DE CETTE CARRIÈRE – De la surface de la Terre au Banc de roche  13 mètres (40 pieds)

 

 

Publicités