En plus de stocker de l’eau , les tourbières qui représentent 3 % de la superficie terrestre, stockent également le carbone. Enfin comme toutes les zones humides, elles sont des écosystèmes particulièrement riches.

Dans les feux de tourbières c’est d’abord la terre qui brûle, le sol ou la matière organique exactement, c’est des feux de sols.

La perturbation du cycle de l’eau et la pollution atmosphérique par le feu du sol s’amplifient depuis plus de 15 ans en Indonésie

C’est un peu l’arbre qui cache la forêt de ces zones humides tropicales dans plusieurs provinces , Riau, Jambi, sud de Sumatra, ouest et centre de Kalimatan.

Ce défrichage intensif  présenté comme de la culture sur brûlis asphyxie la région, l’air chargé de particules fines impacte la forêt en premier, la faune et les activités humaines des pays riverains. C’est en fait un retour de flamme du secteur primaire détourné de son emploi premier. Au début du siècle, les brûlis sont à la base destinés à défricher sans brûler les grands arbres en laissant les sols se régénérer en les mettant en jachère. Un alternative moderne consiste à utiliser l’agroforestrie.

 

 

 

Publicités