« Se transformer en cendres, nourrir les plantes, permettre au cycle de la vie de suivre son cours. C’est la seule forme d’éternité à laquelle je puisse aspirer. » André Brink dans « Une saison blanche et sèche »

C’est bien connu que l’Indonésie et les Philippines produisent trois récoltes de riz par an grâce aux sols fertiles dopés par les cendres volcaniques riches en sels minéraux  et à son climat (chaud et humide) mais ce n’est ni le seul endroit ni les seules cultures qui prospèrent grâce à l’apport des dépôts d’éruptions passées.

En Indonésie, les noix de muscade et les clous de girofles sont presque sacrés dans ce que l’on surnomme le « jardin de Java  » dans la plaine de Kedu proche du Mandala géant le Borobudur et de plusieurs volcans javanais comme le Mérapi.

Café, thé, cacao, vanille aiment les sols volcaniques fertiles aussi bien que la chaleur et l’humidité  Les meilleures terres à café sont d’origine volcanique  comme au Costa Rica ou encore sur les pentes du mont Cameroun.

Le célèbre parc du Serengeti et ses sols volcaniques sont parfaits pour la prairie et l’épanouissement des animaux.

Les vignes de Lanzarote ou celles d’Italie qui ont fait la richesse des cités antiques sont bien connues. Pline l’ancien déjà vantait cette formidable fertilité des sols pour la vigne.

Au nord du Rwanda et en Ouganda l’agriculture sur des sols volcaniques est intensive à contrario en Australie on trouve les roches les plus anciennes avec des sols peu renouvelés par des éruptions volcanique et des régions pour la plupart semi arides, aussi c’est à grand renfort d’engrais que l’agriculture peu survivre et encore les pluies sont très aléatoires d’une année sur l’autre (l’exception c’est un ancien volcan australien qui abrite des vignobles le mont Canobolas).

Dans le parc de Yellowstone une faune et une flore endémique prospèrent grâce à des dépôts anciens. Dans les eaux chaudes il y a surtout des bactéries thermophiles que l’on retrouvent aussi au fond des océans proches des sources hydrothermales et qui pourraient trouver des applications industrielles* dans les années à venir (certains y verront peut être un moyen de « jouer avec le feu »). Les rejets des volcans sous-marins au large des îles Tonga (étude sur le volcan Home Reef en particulier) ont permis à un chercheur de mettre en évidence une augmentation de l’activité biologique en fournissant des nutriments pour le développement de la vie en milieu aquatique.

*http://mediathequedelamer.com/wp-content/uploads/dossier-bacteries-des-abysses.pdf

 

http://mediathequedelamer.com/wp-content/uploads/dossier-bacteries-des-abysses.pdf

 

 

Publicités