«La salure est une sudation de la terre. Le sel est en toute chose créé. On tire le sel des lieux où passent les pierres et les vents marins sont salés. » Léonard de Vinci.

Le «sel de la terre »  comme parabole dans la Bible c’est ce qui donne gout à la vie, mettre du sel dans sa vie c’est avancer en mettant du sens. L’enrichissement du sol par les cendres volcaniques fertiles peuvent être une interprétation plus terre à terre du « sel de la terre ».

Le sel a toujours été une denrée précieuse, il permettait aux navigateurs de conserver la nourriture, le mot salaire vient de là.

Mais le sel c’est désormais un produit de consommation courante on le récolte dans les marées salants ou les lacs salés à l’état naturel ou bien il est raffiné industriellement pour devenir du sel de table. Plus anecdotique, en Ethiopie le ramassage de la boue au fond du lac du cratère du volcan El Sod, permet d’en extraire le sel enfoui.

Le sel retourne aussi à la terre pour le « salage »  des routes en hiver; il s’agit de sel non raffiné.

Le salpêtre en latin « sel de pierre », ou Nitrate de potassium, était récolté en grattant la pierre humide. Ce potassium ressemble au sodium c’est-à-dire au sel, il se présente comme une poudre blanche.

Enfin ce que l’on appelle les sels minéraux, ils sont des substances chimiques (des ions) qui proviennent de certains minéraux et entrent dans notre alimentation sous forme de nutriments. Ils sont indispensables à notre bon équilibre…avec modération.

sel.JPG

Voir aussi :

 

Publicités