« Le feu demeure caché dans les veines des cailloux, et il attend à éclater jusqu’à ce que le choc d’un autre corps l’excite. » Fénelon, théologien français (1713). Faire naître le feu a toujours été une grande préoccupation pour l’humanité, choquer deux pierres est une technique acquise universellement comme en atteste également une légende perse tirés du livre des rois (Tome 1) de Firdousi : »Un jour le roi de la terre parcourait la montagne avec quelques hommes de son peuple. Ils virent de loin quelque chose de long et d’obscur…il prit une pierre et s’avança pour le combattre. Il prit la pierre et la lança de sa force de héros …La petite pierre frappa sur une grande, l’une et l’autre furent brisées, mais une étincelle jaillit du choc, et son éclat rougit le cœur de la pierre. Le serpent ne fut pas tué, mais le feu était sorti de la pierre où il était caché…Et lorsque la nuit vint, il alluma un feu haut comme la montagne. »

Les éléments ou le milieu air, eau et roche peuvent transmettre des ondes de proche en proche à une certaine vitesse limite, au-delà c’est une onde de choc. Etre choqué c’est donc dépassé la limite et générer un choc.

Dans l’air le son se propage normalement à environ 330 m/s c’est-à-dire en quelques 3 secondes le son parcours un kilomètre. Donc, pour calculer la distance qui nous sépare d’un éclair il faut diviser le nombre de secondes total par trois, entre le moment où on le voit et le moment où on l’entend, pour connaitre le nombre de kilomètre(s).

Plus le milieu est dense plus cette vitesse ou ce « mur » est élevée. Franchir ce « mur » comme pour le « bang » supersonique revient à produire une onde de choc. Dans l’eau un explosion c’est la flore mais surtout la faune qui peut être impactée à commencer par les poissons et le corail. Dans un solide, une explosion est capable de choquer la roche pour la fragmenter c’est le domaine des tirs de mines pour produire du caillou. Quand il s’agit d’un projectile comme une météorite, c’est un cratère qui se forme comme le « Meteor Crater » en Arizona,  le bien nommé.

meteor crater
« Meteor Crater » en Arizona (1300 m de diamètre moyen) , Crédit Nasa

 

Publicités