« Le Fousi-Yama est la cime la plus élevée du Japon, et son nom retentit d’un bout à l’autre de l’empire, dont il est à la fois la terreur et le dieu tutélaire » d’après Arnold Boscowitz dans son volume de 1830 sur « Les volcans ».

Depuis longtemps, le symbole du pays est le Fuji-San, un des rares cônes parfaits, haut lieu de pèlerinage au sens propre comme au figuré (3776m le plus haut du japon). Il a inspiré de nombreux artistes à commencer par Hokusai et ses 36 (et plus) vues célèbres[1]. En japonais, “volcan” se dit kazan, ce qui signifie “montagne de feu”  comme en Indonésien , « Gunung-api » (gunung = montagne et api=feu). L’archipel nippon compte plus de 100 volcans actifs.

Le mont Asama avec l’éruption de février 2009 a permis à des chercheurs japonais de tester un « scanner » pour visualiser l’intérieur du cratère avant et après l’éruption grâce à un développement innovant utilisant les rayons cosmiques. Ce volcan, à l’instar du Laki en Islande et pendant la même année en 1783, est entré en éruption et a entraîné une grande famine connue sous le nom de « Great Tenmei Famine ».

Les principaux gisements aurifères sont proches des volcans Sakurajima et Kirishima, au nord, dans des précieux systèmes hydrothermaux comme la mine d’or de Hishikari[2]. Mais de plus en plus et comme partout les meilleurs filons pour l’or se trouvent dans les décharges: pour les appareils électroniques usagés, on estime à plusieurs centaines de grammes par tonnes ce type de déchets, vive le recyclage ! Une entreprise récupère dans cette région d’anciennes cendres volcaniques pour les incorporer dans ses produits cosmétiques, vive l’adaptation durable!

Le Japon volcanique c’est aussi une dizaine de caldeira de plus de 10 km de diamètre comme le fumeux et non moins fameux Sakurajima qui est un exemple de ce que les japonais savent faire en matière de surveillance et de prévention (répétition tous les 12 janvier date anniversaire de l’éruption de 1914, abris en béton, casque pour les écoliers, etc…).

Les chaines de montagnes volcaniques sont dotées d’une ressource vitale depuis très longtemps exploitée en association avec la fertilité des sols pour la culture du riz (neuvième rang mondiale et 85% de l’agriculture) : les multiples résurgences hydriques comme au pied du mont Aso. Le volcan Aso c’est aussi des coulées pyroclastiques phénoménales qui ont recouverts la moitié de l’île de Kyushu il y a 90000 ans. De nombreuses scènes de Ran (du réalisateur Kurusawa) ont été tournées dans cette région.

Les japonais ont construit des remparts caractéristiques contre les lahars (coulées de boue), les barrages en béton appelés « SABO »[3] et que l’on retrouve un peu partout à travers le monde.

Le mont Unzen est tristement célèbre à cause du décès de plusieurs volcanologues en juin 1991 dont le couple de français Maurice et Katia Kraft.

Le complexe volcanique de Kirishima possède 20 cratères sur 600 km2.

Il y a, au sud dans l’archipel d’Ogasawarales, des îles bien nommées « Volcano islands ».

Les îles Senkaku dont certaines sont volcaniques ont créé un important incident diplomatique entre Taiwan et le Japon. En effet, ces îles administrées par le Japon, certes désertes, sont d’une importance capitale pour les zones de pêches grâce aux zones économiques exclusives (ZEE) autour de ces rochers entourés d’eaux poissonneuses. C’est également ces ZEE qui sont une des causes ou l’excuse du conflit entre les deux Corées.

Malgré que la géothermie reste malheureusement marginale, les « onsen » font parti de la culture japonaise à l’instar de la ville de Beppu qui est assez unique avec ses milliers de sources d’eau chaude utilisées pour le chauffage, la cuisson, le bain et même l’élevage de crocodiles (on produit bien des bananes en Islande !)

[1] http://www.man-pai.com/Grandes_series/Hokusai_Fuji36/hokusai_36_vistas_monte_fuji_e.htm

[2] http://web-japan.org/nipponia/nipponia45/en/feature/feature10.html

[3] http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/transv/Risque/RisqueScient4.htm

IMG0031
Abri en béton au sommet du mont Aso (Japon) mais il est suggérer, surtout avec des problèmes respiratoires, de « ne pas s’approcher du valcan »

Le Japon est un des maillons de la chaîne de feu du Pacifique voir aussi :

Le Krakatoa, les Kouriles, Kamtchatka, Chili, à suivre …

 

Publicités