« Il me fallait constater les ondulations du sol, au moyen d’un nivellement général, qui n’avait pas encore été fait. » Mémoires éditées en 1890-93 du Baron Georges Eugène Haussmann (1809-1891)

Les repères principaux que l’on trouvent au cœur du Paris historique (voir Image à la Une de 5 repères localisés sur une carte de 1750 du cartographe français Cassini) sont en fonte sur une plaque scellée dans le mur d’une rue ou d’un quai. Ces plaques constituent des repères de nivellement c’est-à-dire des références pour connaître les altitudes par rapport au niveau de la mer (référence absolue) et par rapport à d’autres références comme un niveau bas des eaux la Seine (étiage) à un endroit donné (référence relative). C’est le baron Haussmann au milieu du XIXe siècle qui a fait installer ces repères pour pouvoir évaluer la hauteur du réseau des égouts dans le but d’obtenir une pente générale de rejet en direction de la Seine.

 » Article 1er – Le système général de travaux …en date du 4 Août 1854 …ayant pour but… d’amener à Paris… des eaux de source…d’assurer la distribution de ces eaux dans toute la Ville, et d’améliorer le régime des égouts et celui des vidanges. » Extrait de la délibération du conseil municipale de Paris du 22 janvier 1855.

A Paris, figure au centre de ces repère le blason de la ville avec un bateau à voile et à 3 rames, à gauche une hauteur absolue par rapport au niveau moyen de la mer, à droite une hauteur relative par rapport à l’étiage du pont de la Tournelle en 1719 ( 26,25 m absolue) et en bas la valeur du nivellement de Paris (hauteur relative définie à 50 m au-dessus des eaux potables du bassin de la Villette, lui-même à 51,49 m du niveau de la mer soit 101,49 m en absolue).

Voici quelques vestiges des repères principaux en plus ou moins bon état :

nivel 18 rue des Grands Augustins
Repère du 18 rue des Grands Augustins-Paris  (dans l’absolue : 34,99 – 26,25 = 8,74 m de l’étiage de la Seine au pont de la Tournelle en 1719 et 101,49-34,99= 66,50 m de différence pour le nivellement des eaux potables de Paris)
nivel Quai de Montebello
Repère du Quai de Montebello (dans l’absolue : 36,24 – 26,25 = 9,99 m de l’étiage de la Seine au pont de la Tournelle en 1719 et 101,49-36,24=65,25 m de différence pour le nivellement des eaux potables de Paris)

 

nivel 12 rue Maitre Albert
Repère du 12 rue Maître Albert ( dans l’absolue : 34,49 -26,35 = 8,24 m de l’étiage de la Seine au pont de la Tournelle en 1719 et 101,49-34,49=67,00 m de différence pour le nivellement des eaux potables de Paris)

Repères illisibles rue du Palais et rue Saint-Germain l’Auxerrois

nivel rue de Francs Bourgeois
Repère rue des Francs-Bourgeois au niveau du Palais de Soubise (dans l’absolue : 36,49-26,25=10,24 m de l’étiage de la Seine au pont de la Tournelle en 1719 et 101,49-36,49=65,00 m de différence pour le nivellement des eaux potables de Paris)

Pour le repère de la rue des Francs-Bourgeois (ancienne rue de Paradis au Marais) la plaque avec le N°48 au-dessus est également un repère relatif au pont de la Tournelle. Il est référencé à 10,60 m ce qui est cohérent avec le niveau repère de la partie supérieure de la plaque à une distance d’environ 36 cm.

rue du paradis
Rue des Francs-Bourgeois (ex-Rue de Paradis) le repère N°48 est noté à 10,60 m par rapport au pont de la Tournelle avec un altitude absolue de 24,50 m utilisée à cette époque dans ces archives de 1832 et révisée par la suite à 26,25 m au Second Empire pour être désormais à 25,92 m

De la même manière on retrouve ce genre de petite plaque repère à d’autres endroits comme rue de l’Arbre-Sec à gauche de la fontaine.

NB: Pour mémoire, la crue de la Seine en 1910 a atteint 8,62 m ( voir aussi https://eauterrefeuair.wordpress.com/2016/01/18/scenes-de-crues-a-paris )

Publicités