L’outil en pierre taillée a ouvert la voie de la civilisation il y a désormais plus de 3 millions d’année d’après les dernières découvertes sur le site de Lomekwi-3 au Kenya (S. Harmand et al., Nature, 2015).

Ensuite, la maîtrise du feu en frappant des silex, il y a environ 500000 ans, a permis de cuire les aliments et de ce fait le cerveau de l’homme a pu commencer à croître pour encore plus inventer. La poterie apparaîtra vers -10000 avant J.-C. c’est une terre cuite étanche pour le transport de l’eau.  Et voilà que quelques graines écrasées par une pierre, la farine mélangée à cette eau, formera une pâte qui sera cuite sur une pierre plate. Quant aux transports sur l’eau, ils dateraient de 7500 ans avant J.-C. avec un tronc d’arbre creusé soit avec un outils de pierre soit avec des braises. Et l’homme préhistorique a commencé à se déplacer sur de grandes distances.

L’Antiquité, c’est l’invention de l’écriture vers 3500 -3000 ans avant J.-C. sur les tablettes d’argiles, les mésopotamiens gravaient des cunéiformes et s’échangeaient des jetons en argiles. C’est aussi l’époque à laquelle on date la métallurgie, où un homme remarqua qu’un liquide sortait d’une pierre chauffée et en se refroidissant il redevient un solide comme du cuivre ou plus tard en le mélangeant avec de l’étain pour faire du bronze vers – 1000 ans avant J.-C. La tablette munie de cailloux pour compter fait son apparition toujours en Mésopotamie.

tablette argile avec numeration et protoelamite Louvre
Tablette d’argile

Ce n’est pas par hasard que cette région du Moyen-Orient dit du croissant fertile a été un moteur de l’évolution grâce à l’irrigation. L’eau est un élément fondamental dans ce développement. A ce propos c’est un grec, Archimède, qui inventa la vis qui porte son nom en 250 avant J.-C., fort utile à la distribution de l’eau et historiquement connu pour son principe des corps flottants dans un liquide. C’est également un grec, Empédocle qui introduit au Ve siècle avant J.-C sa doctrine physique des quatre éléments. La légende prétend qu’il se jeta dans le cratère en feu de l’Etna en 435 avant J.-C.

Pline l’Ancien, mort en 79 pendant l’éruption tristement célèbre du Vésuve, à propos des quatre éléments dit ceci:« Quant aux éléments, je remarque qu’il ne s’élève aucun doute; on en compte quatre : le feu occupe la région supérieure, de là tant d’étoiles qui brillent comme autant d’yeux au haut du ciel. Au-dessous vient l’air, qui porte le même nom dans notre langue et dans celle des Grecs : Il est le souffle de vie, il pénètre à travers toutes choses, il n’est rien où il ne soit insinué. Par la force de l’air, la terre, avec l’eau, quatrième élément, est suspendue en équilibre au milieu de l’espace. C’est l’entrelacement mutuel de ces éléments divers qui en constitue le lien; les substances légères sont retenues par les substances pesantes, qui ne leur permettent pas de s’élever; et, par compensation, les substances pesantes ne peuvent tomber, tenues en suspension par les substances légères, qui tendent à monter. »

SANYO DIGITAL CAMERA

Publicités