« Le nom du plus grand des inventeur : accident. » disait Mark Twain

La sérendipité c’est la découverte fortuite, par accident.

CColomb d'après un reproduction de Paolo Giovo un contemporaindu navigateur
Colomb d’après une reproduction de Paolo Giovo un contemporain du navigateur (Archive BNF)

Le 11 octobre 1492, Christophe Colomb a abordé une « terre », le « Nouveau Monde » qui va marquer la fin du Moyen-Age. Il pensait accoster aux « Indes » avec le raisonnement suivant  » Si la terre en effet est de forme sphérique, l’Inde doit donc toucher à la mer Atlantique. », c’était sans compter sur le continent américain dans ce sens (donc en partant d’Europe vers l’ouest).

Léonard de Vinci disait « Qui pense peut se tromper beaucoup. », on pourrait ajouter que se tromper, permet des fois, de trouver quelque chose d’inattendu. Les exemples sont nombreux certains sont légendaires comme :

  • La découverte de la fabrication du verre selon Pline l’Ancien (23;79) : »On raconte que des marchands de nitre [Salpêtre] y ayant relâché [sur un plage], préparaient, dispersés sur le rivage, leur repas; ne trouvant pas de pierres pour exhausser leurs marmites, ils employèrent à cet effet des pains de nitre de leur cargaison : ce nitre soumis à l’action du feu avec le sable répandu sur le sol, ils virent couler des ruisseaux transparents d’une liqueur inconnue, et telle fut l’origine de verre. » C’est effectivement discutable car si on obteint du verre à partir du sable c’est plutôt du sable de silice comme celui de Fontainbleau
  • La poudre à canons par les expériences alchimiques des chinois de la fin de l’époque Tang (IXème siècle de notre ère) qui firent exploser un mélange en tentant de trouver la potion de l’immortalité, tant recherchée par les empereurs, comme le précise Joseph Needham (1900;1995) : »La référence  se rencontre  dans un livre taoïste qui recommandait  vivement aux alchimistes de ne pas mélanger ces substances…parce ceux qui le firent virent le mélange exploser, leurs barbes noircir et le feu détruire la maison où il travaillaient. »

Mais d’autres découvertes sont bien connues comme  :

  • La lithographie en 1796 par un auteur Aloys Senefelder qui s’aperçut que la pierre calcaire sur laquelle il avait écrit au crayon gras, faute de feuille de papier, conservait la mémoire du crayon après lavage; les traces grasses du crayon attirait l’encre, les parties humides la repoussait. La base de la lithographie sur pierre était née.
  • Le procédé de vulcanisation en 1839 par Charles Goodyear a été découvert par hasard mais après de multiples tentatives en faisant chauffer un mélange de caoutchouc et de soufre.
  • La découverte, en 1972, des fumeurs noirs et de cette vie marine des profondeurs a été une surprise pour les scientifiques.serendipité astres0004048
Publicités