Ma montre à quartz et le réveil avec son corindon sonnent en même temps. Il est l’heure de passer aux toilettes en feldspath puis sous la douche dont le bac, en argile spéciale, est froid.

Il est l’heure de boire une bonne boisson chaude dans un bol en argile kaolinique, puis de se laver les dents avec du dentifrice au talc et de mettre un écran solaire minéral.

Un déplacement aujourd’hui chez un client fait qu’il faut prendre la route de granulats avec la voiture poussiéreuse avec ses éléments de graphite et de vermiculite plutôt que le train roulant sur son ballast de porphyre.

Le client en question, un marchand de fleur, vend de la perlite. Ses bureaux sont flambant neuf, ses locaux  viennent d’être repeint à la diatomite et sa façade vitrée en silice est embuée.

Sur la route du retour surtout ne pas oublier d’acheter une revue en koalin et de la litière pour chat argileuse, celle en sable est moins bien. Avant de dîner, un bref coup d’œil sur l’écran à cristaux liquides qui indique que la fermeture des volets en PVC à 50% de matière minérale a été programmée dans 7 minutes.

Et toute cette journée a été numériquement mesurée par des géo-capteurs (un smartphone en fait), enregistrée sur des systèmes d’informations intelligents et analysée via les Big-Data transmisses sur des supports électroniques à base d’un composé de silicium.

La nuit est tombé demain sera un autre jour…minéral.

Electronique.JPG

Voir aussi :

 

Publicités