« La contrée dans laquelle cette Capitale est située est peut-être l’une des plus remarquables qui aient encore été observées, par la succession des divers terrains qui la composent, et par les restes d’organisations anciennes qu’elle recèle. »Jean Léopold  Nicolas Frédéric Cuvier dit Georges Cuvier (1769-1832), s’est beaucoup appuyé sur ses recherches sur la paléontologie à propos de la description des fossiles.

Cuvier gravure de Cholet
Cuvier étudiant des fossiles ( archive BNF)

Il est l’auteur avec son collègue Alexandre Brongniart de la première carte géologique sur les environs de Paris présentée en avril 1810 à l’Institut et publiée en 1811 avec des coupes c’est-à-dire où figurent des ères (grâce aux fossiles décrit par Lamarck) et des altitudes (grâce aux mesures de nivellement qui se sont développées après la révolution avec l’introduction du mètre).

Cuvier coupe tres détail
Extrait d’une coupe avec un niveau calcaire incrusté de fossiles type « Lamantin »

Sur la carte des environs de Paris au 1:200000 par Cuvier et Brongniart de 1822 (image à la Une – archive BNF), on peut noter que :

  • la carte était, à l’époque,  géognostique « gnosis » en grec ancien pour « connaissance » plutôt que géologique avec « logia » pour « étude »,
  • le centre est située sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame.pointzero

 

Cuvier a laissé dans Paris plusieurs traces en pierres rue Cuvier et sur le bâtiment du Muséum national d’histoire naturelle. Il a également son nom sur la tour Eiffel.

NB:  Au moment du secondaire (Trias vers 252 millions d’années) jusqu’au milieu de l’éocène (environ 41 millions d’années), le bassin parisien était une immense mer chaude et peu profonde qui a permis le dépôt de nombreuses matières organiques.

plaque-a-cuvier-montmartre
« Ici était l’entrée des carrières de Montmartre où furent découverts les ossements fossiles qui servirent en 1798 aux études de CUVIER créateur de la paléontologie. »
Publicités