« Moi je t’offrirai des perles de pluie venues de pays où il ne pleut pas. » Jacques Brel

L’eau est précieuse sur terre, mais pas seulement, comme le dit Hubert Reeves: « A l’échelle cosmique l’eau est plus rare que l’or ».Déjà au XIXe siècle, on avait conscience des « régions de la terre privées de cours d’eau » comme le montre la carte de l’ouvrage de A.E Brehm  « La terre, la mer et les continents ».

stress hydrique cours d'eau

Et la situation n’a guère évoluée d’un point de vue de la circulation des cours d’eau, aux grands aménagements près, mais la population, elle, a surtout augmenté de plus de 5,5 milliards d’individus depuis un siècle. Donc la démographie en premier lieu ensuite la concentration de la population autour des grandes villes mais encore l’irrigation des cultures et le traitement des effluents s’additionnent pour accentuer ce que l’on appelle le stress hydrique. stress hydriqueCar l’eau courante est un progrès soit, que les romains déjà nous ont légué grâce aux aqueducs, mais ce n’est pas quelque chose de naturel contrairement au cycle naturel de l’eau. La ressource est mal répartie et faire des réserves s’accompagne d’une gestion poussée et coûteuse. Il ne faut pas uniquement traiter un volume il faut également le valoriser au cours de son cycle artificiel (captage, traitements/assainissement, distribution). “C’est quand le puits est sec que l’eau devient richesse.” Nous avons , nous sommes et nous serons toujours dépendants de l’eau et les sociétés se sont toujours adaptées aux changements, jusqu’à présent. »Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise. » Gautier de Coincy, dans « Les miracles de Notre-Dame ».

 

 

Publicités