« Que le soleil est beau quand tout frais il se lève, Comme une explosion nous lançant son bonjour ! » de la part de Charles Baudelaire.

Avoir une perception des dimensions de la Lune ou des couleurs du soleil dans le ciel dépend des conditions atmosphériques mais surtout des positions respectives de notre lune et de notre étoile par rapport à l’horizon.

Les effets optiques peuvent être trompeurs, mais en raison de l’épaisseur de l’atmosphère traversée, la Lune est observée plus petite proche de l’horizon. Au contraire nos yeux la voit plus grande très au-dessus de l’horizon surtout si la lumière est diffusée par les nuages, ce qui n’est pas le cas si on observe la Terre vue de sa Lune [1].

lune Hawaii
Lune au-dessus du cratère de Halemaumau à Hawaï

Le soleil rasant à l’horizon produit un couleur rouge car il doit traverser une plus grande couche d’atmosphère. Le bleu du ciel est filtré ne laissant passer que le rouge. Cet effet est amplifié quand un grande quantité de cendres est présente à la suite d’un éruption volcanique [2].

 » Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige. »Baudelaire [3] dans « Harmonie du soir »

[1] La terre vue de sa Lune

[2] Ciel bleu et rouge

[3] Baudelaire : le poète des éléments

Publicités