La découverte du nouveau monde au début du XVIe siècle c’est aussi la découverte de volcans immenses [1] à l’instar du Popocatepetl au Mexique [2] littéralement « la montagne fumante »  (Image à la Une vu de l’ISS crédit Nasa) :

Le dictionnaire de l’académie française de 1694 « Ainsi il y a un volcan dans le Mexique. C’est la grande montagne de Popocatebec, qui est toute couverte de cyprès, de cèdres, de pins et de chênes remarquables en grandeur et beauté de bois. Elle est blanche de neige et si haute, qu’on la voit de plusieurs lieues. Son sommet fume continuellement, et dans le temps que les espagnols demeuraient dans la ville de Tlaxcala, dont elle n’est éloignée que de huit lieues [32 km], elle jeta des flammes plus grande qu’à l’ordinaire, ce qui épouvanta beaucoup tous ceux du Pays. Ce Volcan ayant cessé de fumer pendant dix ans, vomit de nouveau des flammes en 1511, avec un bruit extraordinaire. »

C’est en effet un épisode important dans l’histoire de la conquête du Mexique aztèque par les conquistadors espagnol qui en entreprirent une ascension. Cortès donna son accord et c’est Diego Ortaz avec quelques compagnons qui tenta cette expédition en 1519.

W.H. Prescott dans « Aztèques et Incas » réédition de 1863 relate cette histoire :

« Un énorme rocher, le Pico del Fraile, …les obligea à faire un grand détour..Ils arrivèrent bientôt aux limites des neiges perpétuelles…la respiration devint … pénible dans ces régions aériennes…Ils continuèrent néanmoins d’avancer jusqu’aux approches du cratère, où d’épais tourbillons de fumée, une pluie de cendres brûlantes et d’étincelles, vomis du sein enflammé du volcan… C’était plus que leurs corps …ne pouvaient supporter, et ils se virent à regret forcés d’abandonner leur périlleuse entreprise.«

Par la suite en 1521, dans une période plus calme du volcan,  une seconde ascension fut entreprise par Fransisco Montano : » Montano…se placa dans un panier, et fut à l’aide de cordes, descendu par ses compagnons… plusieurs fois, jusqu’à ce que l’aventureux cavalier eût recueilli une quantité de soufre suffisante pour les besoins de l’armée. Cortès termine le rapport …par cette réflexion judicieuse, qu’il serait en somme, beaucoup plus commode  de faire venir la poudre d’Espagne. »

popocatepetl gravure.JPG

 

[1] 7 phénomènes du monde volcan

[2] Pause café en Amérique central

Publicités