« Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon église » Evangile selon Saint Mathieu

Il est amusant de constater que l’anagramme de PIERRE est  PRIERE

La « Pose de la première pierre » ou « pierre d’angle » ou « pierre angulaire » est généralement dans un angle du bâtiment en forme de croix. Cette pratique est apparu à la fin du Xe siècle pour la construction des édifices religieux [1].

L’ académicien Yves Coppens rappelle souvent que « Le sacré naît avec la première pierre taillé », l’acte de fabriqué à partir de cailloux révèle selon lui de la spiritualité. Ensuite les mégalithes [2], ces pierres dressées sont en général considérés comme sacrées. Les pierres ont effectivement été un formidable support pour transmettre les croyances à commencer par les peintures rupestres et les pétroglyphes.

Il faut aussi inclure les montagnes elles-mêmes lieux de cultes et de pèlerinage à travers les âges partout dans le monde.

A plus petite échelle, les talismans et autres cailloux précieux (au sens économique et religieux) sont vénérés par un culte ou un peuple. Il existe, par exemple, une pierre précieuse appelé le Chintamani qui a une grande place chez les hauts dignitaires hindoues ou bouddhistes jusqu’à une signification symbolique dans l’enseignement de Bouddha.

Les pierres tombales mais aussi les pierres-symboles qui accompagnent les morts vers l’au-delà.

Dans l’antiquité les bétyles sont des pierres considérées comme sacrées, ce sont souvent des pierres tombés du ciel, des aérolithes [3].

On peut aussi citer la pierre noire de l’islam de la Kaaba où les fidèles se tournent pour la prière et dont il font 7 fois le tour pendant le pèlerinage.

Enfin dans le judaïsme on trouve le décalogue, les dix paroles gravées sur les tables de loi en pierre remises par Dieu à Moise.

SANYO DIGITAL CAMERA

[1] La pierre des édifices à travers les âges

[2] Mégalithes

[3] Pluie d’aérolithes

Publicités