« La montagne qui me montre le chemin quand je suis perdu… » est le mont Shishaldin qui figure dans le « Journal de Gand aux Aléoutiennes » écrit par Jean Rolin. Il est aussi surnommé le « Fuji » des Aléoutiennes.

Pour compléter sur la chaîne ou l’anneau de feu « ring of fire » du Pacifique en voici un maillon supplémentaire, l’archipel des Aléoutiennes est composé de pas moins de 300 îlots volcaniques sans grande végétation. Ce territoire est doté d’un observatoire [1] et c’est par ailleurs le chemin d’accès depuis l’Asie des premiers hommes à coloniser l’Amérique (un pont volcanique en quelque sorte).

Le célèbre volcan Redoubt est surveillé par les américains comme le lait sur la lave après l’épisode de l’arrêt des moteurs d’un Boeing 747 pendant une éruption en 1989 [2] et surtout depuis sa dernière activité en 2009.

Sur le plus « jeune » de la région, l’Augustine, au Sud, il y aurait un risque de générer un tsunami avec un glissement de flanc.

L’Alaska, c’est aussi les plus hauts sommets volcaniques d’Amérique du Nord :
le Mount Bona (5005 m), le Mount Blackburn (4996 m), le Mount Sanford  (4949 m) et le Mount Churchill (4766 m).

Le Katmai National Park est dominé par le volcan  Novarupta où l’éruption de 1912 a laissé des dépôts de cendres dans la célèbre vallée des 10000 fumées.

L’île de Bogoslof dont la partie émergée aurait inspiré Jules Verne (et son illustrateur Roux) pour un roman posthume : « Volcan d’or ».

L’Alaska possède d’autres sites singuliers :

  • les quatre montagnes [3], chapelet d’îles de 14 km de long, qui sont connues grâce au mont Cleveland au centre (image à la Une),
  • l’Archipel du rat : « Les îles sont nommées ainsi parce que les rats ont dominé Rat Island depuis environ 1780, suite au naufrage d’un navire japonais. En 2009, l’île a été considérée comme libre de tout rat. »,
  • les deux maars générés par l’éruption de l’Ukinrek en 1977,
  • le volcan Okmok,
  • la « famille » Pavlof (Pavlof sister) ce sont des stratovolcan par pairs,
  • l’île de Kasatochi[4] est stérile depuis son éruption soudaine en 2008.
quatre montagnes.jpg
Les quatre montagnes dont le mont Cleveland au cente, Alaska, USA (Crédit Nasa)

L’Archipel des Aléoutiennes est un des maillons de la chaîne de feu du Pacifique voir aussi :

Le Krakatoa, le Japonles Kouriles, le Kamtchatka, le Chili, l’Amérique centrale, à suivre …

[1] http://www.avo.alaska.edu/

[2] http://www.deseretnews.com/article/77053/REDOUBT-ASH-CLOUD-FORCES-DUTCH-747-TO-LAND.html

[3] http://antwrp.gsfc.nasa.gov/apod/ap100622.html

[4] http://www.sitnews.us/0410news/042310/042310_sitnews.html

 

 

 

Publicités