Marées terrestres et océaniques

« La marée avait grossi peu à peu. L’eau enveloppait le rocher. On était perdu. Redoutable blocus que celui-ci: la mer montante. La marée croît insensiblement d’abord, puis violemment. Arrivée aux rochers, la colère la prend, elle écume. » Victor Hugo [1].

Le phénomène des marées océaniques est connu depuis toujours mais son explication liée à l’attraction des planètes, de la Lune et du Soleil, remonte à Newton [2]. Et depuis, la notion de marées se vérifie même à la terre solide et à l’atmosphère selon des cycles plus longs, de plusieurs jours à plusieurs années. Mais 90% de l’énergie de ces marées concerne l’océan [3].

Le flux et reflux de l’océan fluide est évidemment beaucoup plus perceptible car les hauteurs de marnage c’est-à-dire la différence entre la marée basse et la marée haute peut être de plusieurs dizaines de mètres. C’est le cas au Canada dans la baie de Fundy et en France dans la baie du Mont Saint-Michel [4].

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Île Chausey (Granville -Manche)

L’exemple des îles Chausey dans la Manche est particulièrement significatif et dans ces conditions c’est un paradis pour la pêche à pieds qui se pratique à marée basse.

peche a pieds

[1] Victor Hugo : L’exilé sur son rocher

[2] Isaac Newton: Forces et couleurs dans l’air

[3] Energies de la mer

[4] Mont Saint-Michel: Un rocher au milieu de la baie

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Marées terrestres et océaniques »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s