«On ne connait pas complément une science tant qu’on n’en sait pas l’histoire » Auguste Comte.

Après la préhistoire et la doctrine des quatre éléments d’Empedocle (-495;-430) [1] vient à la suite de ces quatre essences, la quintessence en quelque sorte, cet éther décrit par Aristote (-384;-322) un peu plus tard.

Lavoisier [2] entre autres savants du siècle des lumières ont apportés les éléments chimiques à commencer par l’hydrogène (H), le premier des éléments, avec l’oxygène (O) se combine pour former l’eau (ou la molécule H2O). L’air, c’est dans l’ordre des éléments l’Hélium (He), le carbone (C), l’azote (N), l’oxygène (O), le soufre (S) et le chlore (Cl). Le feu c’est le carbone (C) et l’oxygène (O). Enfin la terre c’est aussi du carbone et de l’oxygène, plus du silicium (Si) et plusieurs autres éléments chimiques. Ces ensembles forment des molécules comme pour l’eau en perpétuel recyclage [3].

Mendeleïev BIU Santé Paris
D. Mendeleïev (archive BIU Santé Paris)

C’est en fait un total d’une centaine d’éléments chimiques qui existent à l’état naturels et qui ont été classés consciencieusement par le chimiste russe Dmitri Mendeleïev (1834;1907) à partir de 1869 dans son célèbre tableau non pas au sens artistique mais au sens physique. Et la chimie est devenue une science.

Mendeleïev a laissé son nom à un cratère de la Lune, à une dorsale océanique et à un élément chimique (le 101e).

«Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. » disait François Rabelais auquel l’humoriste Pierre Dac ajoute « Conscience sans science n’est qu’un vilain gros mot .»

[1] De la préhistoire à la doctrine des quatre éléments

[2] Lavoisier : la modernisation des éléments

[3] Le cycle de l’eau

Advertisements