Cette crue printanière de la Seine à 6,10 m (valeur maximum mesurée  le 4 juin 2016 à 02h00 à la station du pont d’Austerlitz [1], image à la Une, 6m02 le 3 juin à 15h00), même si elle n’a pas atteint celle de 1982 de 6m15, elle reste néanmoins exceptionnelle.

En effet, elle a eu lieu au début du mois de juin en raison de fortes précipitations et non pas en fin ou début d’année comme les autres crues historiques à commencer par celle de janvier 1910 [2] qui reste dans les mémoires comme la seconde plus importante de l’histoire connue du fleuve à Paris [3].Ces conditions météorologiques exceptionnelles expliquent également le record de la hauteur d’eau supérieure à 1910 sur le Loing, l’affluent de la Seine.

A Paris, les scènes de crues restent une attraction et donnent lieu à certains clichés inhabituels sur des quais immergés et les voies du RER C inondées malgré la bienveillance de la patronne de la capitale Sainte Geneviève dominant le pont de la Tournelle. 

[1] Repères de crues dans Paris

[2] Avant et après la crue de 1910 à Paris

[3] Scènes de crue à Paris

Publicités