La chambre à feu

Du brasier à la cheminée de feu

Hestia est la déesse du foyer, du feu sacré, entretenu à l’époque par les grecs avec du charbon de bois devenu « la pierre à feu ».Quant à Vesta c’est la déesse des temples et des foyers romains dont le feu éternel est entretenu et gardé nuits et jours. D’autres feux sacrés ont même leurs adorateurs [1], mais celui du foyer reste de nos jours apprécié au sens propre comme au figuré.

Voyager c’est quitter le « coin du feu » ou encore «  Qui veut voyager loin ménage sa monture; Buvez , mangez, dormez, et faisons feu qui dure » Racines dans Les Plaideurs

Le feu sacré au sens figuré est le symbole même de la transmission d’une passion, du dévouement.

Mais par delà le feu lui-même et par extension, la cheminée (celle du foyer est souvent en briques [2]) qui fait s’élever la fumée vers le ciel évoque cette maîtrise du feu par l’homme.

« S’ils sont bien ramonés, les volcans brûlent doucement et régulièrement, sans éruptions. Les éruptions volcaniques sont comme des feux de cheminée. » Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry. A propos de volcans [3], à ne pas confondre avec les « cheminées de fée », ces colonnes de roches volcaniques ayant résisté à l’érosion.

[1] Le feu divin et ses adorateurs

[2] Briques

[3] Les volcans et nous

Advertisements

3 réflexions au sujet de « La chambre à feu »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s