« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n’est pas plus une science qu’un tas de pierres n’est une maison.  » Henri Poincarré (1854;1912) dans « La Science et l’Hypothèse ».

maison ABC Paris
Immeuble abécédaire à Paris où figure sur la façade chaque lettre de l’alphabet

Les faits sont là, la pierre peut être (petit abécédaire) :

aérolithe [1], brique [2] ou boussole [3], calcaire [4] ou corail [5], dressée [6] ou diamant [7], édifice [8] ou enceinte [9], fragmentée [9] ou figure [10], gabion [11], hourdée, incolore [12], joaillerie, kaolin, légendaire [13], marbre [14], (dans une) nuée [15], ornementale, plâtre , pavé [16], quartz [17], rubis [18] ou roche remarquable [19], sacrée [20] ou sable [21], troglodyte [22], utile [23], volcanique [24], (à) whisky, (localisée en) xy [25], et zéolite [26].

A travers les mythes, fables et autres légendes, les pierres sont une véritable encyclopédie commune pour transmettre le patrimoine culturel mondial. Les pierres nous racontent une grande partie de notre Histoire en particulier lorsqu’elles sont dressées, sculptées ou gravées c’est-à-dire travaillées par l’homme. Peu importe les désastres, les guerres ou les fléaux sur terre, quelques pierres resteront à jamais pour témoigner des civilisations organisées de l’humanité à commencer par les tablettes d’argiles de Mésopotamie [27] ou les pyramides d’Egypte [28].

Au delà, les pierres nous racontent également, l’histoire de notre globe. C’est pourquoi les sciences des pierres de la terre sont nombreuse et variées de la géologie déclinée en plusieurs disciplines (Pétrologie, volcanologie, gemmologie etc …) à la paléoanthropologie en passant par l’archéologie.

geologie gravée

 

 

Publicités