ardoise-plantes
Ardoise brute de Trélazé (Anjou) carrière fermée en 2014

L’étymologie du mot ardoise n’est pas évidente, mais en voici deux intéressantes tirées d’un ouvrage de 1897 d’Eugène Muller sur les « Curiosités historiques et littéraires » :

-Du celte « ard » qui signifie « pierre » et « oes » qui signifie « couvre »,

– ou du latin à qui l’on donne une attribution d’ardente « ardento » : « Nous appelons cette pierre ardoise, ou qui est ardente, parce que frappée des rayons du soleil, elle semble jeter des flammes. »

Parmi la plus connue des pierres pour réaliser une toiture il y a donc  les ardoises simplement débitées à partir de pierres totalement naturelles et simplement posées ainsi que la pierre de lauze, de la même famille de roche feuilletées résultant d’un métamorphisme mais plus épaisse.

 

ardoise-everiteLes ardoises et autres tuiles naturelles comme toutes pierres sont plus ou moins poreuses c’est-à-dire qu’elles peuvent être traversées par l’eau. Et bien sûr c’est plutôt un processus long heureusement pour l’efficacité de nos toitures. De même les tuiles utilisées appelées « ardoises » peuvent être moins naturelles comme  l' » Everite » préfabriquées avec du ciment et de l’amiante (publicité des année 1930) !  encore appelé fibrociment à l’amiante (interdit depuis 1996).

Par contre une autre pierre se marie bien avec l’ardoise sans danger, c’est la craie sur le tableau noir.

Et comme disait Alphonse Allais: « L ‘ardoise vient d’Angers, et c’est même pour ça que le métier de couvreur est si « dangereux ».  »

 

Publicités