marie-de-medicis
Marie de Médicis

Au début du XVIIe siècle, Henri IV (né en 1553; assassiné par Ravaillac en 1610), décide de renforcer l’alimentation en eau de Paris. Sa seconde épouse Marie de Médicis (1575;1642) décide de poursuivre cette initiative en 1612 pour alimenter en particulier le jardin et le Palais du Luxembourg qu’elle va faire construire (entre 1615 et 1620) mais qu’elle n’a pratiquement jamais habité. C’est son fils Louis XIII  qui pose la première pierre de l’aqueduc le 15 juillet 1613 (d après M. Héricart de Thury). Le 18 mai 1624 à sa mise en service l’aqueduc Médicis doit fournir 30 pouces d’eau ou pouces de fontainier (environ 576 m3 par jour).

aqueduc-marie-de-medicis-vestige-montsouris
Vestiges du début du XXe siècle découvert dans le parc Montsouris

L’eau des sources est captée sur le plateau de Rungis, est acheminée via le pont-aqueduc d’Arcueil, et entre dans Paris par le parc Montsouris (encore en eau jusqu’à la cascade et au lac du parc) pour se terminer à la maison des Fontainiers près de l’Observatoire astronomique par un aqueduc souterrain avec une rigole (cunette) et des trottoirs (banquettes), visitable à l’époque sur les 13 kilomètres par 27 regards (seul 4 ont été détruits, les XVI , XXI, XXII et XXIV). Le dénivelé ente le premier regard (I) à Rungis et le dernier à la maison des Fontainiers (XXVII) est de 18 m soit une pente de 0,14% ( ou 1,4 mètre pour un kilomètre de long). Jusqu’en 1860 cet aqueduc alimentait 14 fontaines à commencer par la monumentale fontaine de Marie de Médicis dans le jardin du Luxembourg (déplacée).

Dans Paris, il ne reste actuellement que les regards XXII, XXV, XXVI et la maison des Fontainiers XXVII. Par ailleurs des sections de l’aqueduc ont été mises en valeur autour du regard XXIII reconstruit dans le square Thomas Francine.

De nos jours à Paris, c’est, en moyenne, 490000 m3 par jour de consommation d’eau avec plus de 1800 kilomètres de canalisations d’eau potable et moins de 8% de fuites !

aqueduc-medicis-section
Section type de l’ aqueduc Médicis

 

Publicités