champollion-pierre-de-rosette1Voilà un homme dont la vie a basculé avec une pierre, la pierre de Rosette, trouvée en 1799 lors de la campagne d’Egypte de Napoléon Bonaparte dans les fortifications de la ville de Rosette. En 1822 au 28 rue Mazarine à Paris, Jean-François Champollion (1790;1832) termine de déchiffrer les hiéroglyphes gravés sur cette stèle en granite du IIe siècle avant J.-C. à l’aide du grec ancien lui aussi gravé sur cette même pierre avec de l’égyptien ancien (où Ptah pour les égyptiens ou Hephaistos des grecs ou Vulcain [1]des romains est notamment cité) . C’est la première fois que ce décret de Ptolémée  datant du IIe siècle avant J.-C. est entièrement traduit. Cette pierre se trouve depuis 1802 au British Museum de Londres.

A propos de pierres encore, les égyptiens, grands constructeurs [2] avaient des hiéroglyphes dédiés à la construction comme on peut le trouver dans le « Dictionnaire égyptien en écriture hiéroglyphique »de Champollion :

hiero-reparer
Traduction du hieroglyphe par Champollion « Réparer un édifice, y ajouter des constructions ou des embellissement »

ammon-belier-a-quatre-tetes

En 1823, Champollion publie son « Panthéon égyptien », ouvrage dans lequel il écrit à propos des quatre éléments (selon les égyptiens de l’antiquité) : « Ammon, âme du monde matérielle, il était le principe et le moteur des quatre éléments dont se composait le monde créé…symbolisé par le bélier à quatre têtes lequel exprime le grand esprit renfermant en lui-même ses émanations…Phré, Hélios des grecs, représente le soleil et par conséquent le principe du Feu,…Osiris, le principe de l’ Eau personnifié,…le dieu Sâou [Sais] préside à la zone qui s’étend de la terre à la lune c’est-à-dire à la zone de l ‘Air,…la Terre fut placée sous la protection immédiate du dieu Atmou. »

champollion-statue-collc3a8ge-de-france1
Statue de Champollion par Bartholdi dans la cour du collège de France à Paris

« C’est parce qu’il sut ne pas se laisser écraser par la durée et la pesanteur de ce matelas de siècles de silence, parce qu’il sur regarder sans trembler cette incommensurable nuit et y découvrir les étoiles, que Jean-François Champollion inventa l ‘égyptologie. » Jean Lacouture dans « Champollion, une vie de lumières. »

Advertisements