Si l’aqueduc romain menant aux Thermes rive gauche [1] [2] est bien connu, l’autre, rive droite, est moins documenté ( Image à la Une aqueduc de Passy ou de Chaillot d’après Hoffbauer).

« La conduite de Chaillot était formée d’un emboîtage du tuyau de poterie, enveloppés d’un massif de ciment, de chaux et de tuileau qui en assurait la stabilité. L’on ne connait ni l’origine ni l’aboutissement de cet aqueduc; l’on en a repéré des vestiges sur une ligne continue comprise entre le ponceau de Chaillot et la place de la Concorde » d’après la commission du vieux Paris en mai 1902.

Un de ces vestiges a été trouvé en juin 1734 dans les Champs Elysées de l’époque et dont la description a été faite par le Comte de Caylus dans le second tome de son « Recueil d’antiquités égyptiennes, étrusques, grecques et romaines » de 1756: « Un autre aqueduc qui venait de Chaillot, et dont les eaux étaient portées par un tuyau, soutenu par un massif, d’une bâtisse pareil à celle des Thermes, et de l’aqueduc d’Arcueil …La longueur a près de vingt huit pouces [75,8 cm], et l’ouverture intérieure cinq pouces et demi [14,9 cm]. Son épaisseur est d’un pouce [2,7 cm]. »

rue-basse-de-chaillot-montage
Vestige d’une canalisation sur un massif décrit par le Comte de Caylus rue Basse de Chaillot reporté sur le plan de Delagrive de 1733.

Par ailleurs il a été découvert deux bassins de construction romaine découvert en 1781 aux deux extrémités du jardin du Palais Royal : « Au mois de novembre 1781, on fit des fouilles au jardin du Palais Royal, et vers l’extrémité méridionale de ce jardin, on découvrit, …un réservoir de de construction romaine dont la forme offrait un carré de 20 pieds de côté environ [6,5 m] …Un second bassin  antique a été découvert dans la partie septentrionale du jardin. » Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres de l’Institut de France, 1843. François-Marie Bourignon de Saintes en a relaté les détails publiquement en janvier 1782 : » Le sol sur lequel il est construit a été massivé avec des moellons et des recoupes de pierres…Le plancher du bassin a huit pouces d’épaisseur: il est composé d’un mortier grisâtre, du sable très fin et des recoupes de pierres passées au panier, et par dessus un enduit de ciment. »

 

Publicités