Les statues ou sculptures ornant certains monuments parisiens sont pour la plupart des copies dont les musées préservent les originaux.

1 – Au Louvre, les sculptures originales de la fontaine des Innocents [1](Image à la Une) par Jean Goujon et par Augustin Pajou [2] , ainsi que le dragon de la rue de Rennes [3] sont conservées dans le département des sculptures françaises (par ailleurs des moulages des bas-reliefs de la fontaine des Innocents se trouvent à la cité de l’architecture) ,

moulages fontaine des innocants a la cite de l'architecture.jpg

2 – Dans les jardins du musée Carnavalet, c’est l’original de la statue, dite de la « Victoire » de Boizot, au sommet de la fontaine du Châtelet (ex fontaine du palmier) et le rémouleur de la rue de Fourcy [4] qui sont conservés. Il existe dans le square Cain,non loin, l’original de la sculpture de l’arc doubleau à l’effigie de François Ier qui se trouvait à la porte centrale de l’ancien Hôtel de Ville de Paris avant son incendie en 1871 [5],

3 – A l’intérieur du musée des Arts et Métiers, c’est le modèle original (1878) ayant servi à Bartholdi pour réaliser la statue de la Liberté [6] qui est présenté, et dont les répliques sont nombreuses en France et dans le monde entier, à commencer par la statue à l’extérieur du musée,

4 – Au musée d’Orsay se trouvent des originaux de Jean-Baptiste Carpeaux avec « La Danse »dont la copie est sur la façade de l’Opéra Garnier et le modèle en plâtre des Quatre Parties du Monde dont la statue est installée sur la fontaine dans le jardin Marco-Polo,

copie-de-carpeaux-facde-de-lopera
Copie de « La Danse » sur la façade de l’Opéra Garnier
quatre-parties-du-monde
Les Quatre Parties du Monde selon Carpeaux

5 – Au musée de Cluny, les originaux des rois de Juda de la galerie des rois de la cathédrale Notre dame de Paris, décapités à la révolution [7] ont été remplacés par l’architecte Viollet-le-Duc,

galerie-des-rois-mutiles
Vestiges des rois de Juda au Musée de Cluny

6 – Dans la cour d’honneur des Invalides on trouve un original de la seconde statue de Napoléon Ier érigée autrefois au sommet de la colonne Vendôme, l’actuel statue de Napoléon Ier en empereur romain est la troisième, copie de la première fondue en 1818, sauf le globe dans la main gauche vestige de la première statue de Chaudet [8],

7 – La plupart des statues dans les jardins du château de Versailles sont des copies et les originaux sont conservés dans le château à commencer par celles allégoriques des quatre éléments [9].

Publicités