Les petits métiers disparus ou presque étaient nombreux dans les rues de Paris, en voici quelques uns en rapport avec les éléments (Images, archives BNF) :

  • Le gagne-petit ou rémouleur [1] utilisaient l’eau et sa meule en grès pour affûter les outils à commencer par les couteaux et les ciseaux,
  • L’ allumeur de réverbère [2] dont le Petit Prince disait »Quand il allume son réverbère, c’est comme s’il faisait naître une étoile de plus, ou une fleur. »,
  • Les porteurs ou porteuses d’eau [3] ont résisté jusqu’au début du XXe siècle,
  • Le tailleur de pierre [4] devient rare dans les rues de Paris mais pourtant toujours indispensables pour le restauration [5] de bâtiment,
  • La marchande d’allumettes (et de briquets) rendue célèbre par Causette dans le roman « Les Misérables » de Victor Hugo [6],
  • Le paveur [7] [8]avec sa dame ou demoiselle pour stabiliser les pavés en les frappant avant le passage des voitures,
  • et enfin les conducteurs de charrettes [9] transportant les pierres de toutes les tailles.
Publicités