« Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts. » Isaac Newton

Les ponts en bois ne résistent pas aux éléments ils subissent la destruction par l’eau des crues ou par le feu des incendies à commencer par les deux premiers ponts de Paris le « Petit-Pont » et le « Grand-Pont » (actuel Pont-au-Change). Ces ponts servaient comme aujourd’hui à relier l’île de la Cité que Henri Sauval (1620;1670)  appelait  » un grand navire enfoncé dans la vase et échoué au fil de l’eau, vers le milieu de la Seine ».

Les ponts maçonnés en pierres à arches, sur le principe de la voûte se sont donc imposés pour relier les rives et les îles de la Seine. Le plus ancien pont à arches (une seule en l’occurrence) a été construit en Chine en 610 (pont An-ji ou Zhaozhou). Il est toujours visible dans le district ou Xian, de Zhao.

pose-premier-pierre-du-pont-neuf-henri-iii-1578
Pose de la première pierre du Pont-Neuf par Henri III le 31 mai 1578

Le Pont-Neuf dont la première pierre  fut posée par Henri III le 31 mai 1578 et la dernière sous Henri IV en 1607, fut le premier pont à accueillir les badauds car il ne possédait pas de maisons, comme les autres à l’époque, seulement de petites boutiques, il était et reste long (7 plus 5 arches ) avec de larges trottoirs bien éclairés (Gravures, archives BNF). Les constructions en pierres du pont Marie (1635) et du pont Royal (1689) suivront au XVIIe siècle.

En 1790 le pont de la Concorde a largement bénéficié des pierres démontées de la forteresse de la Bastille [1] et comporte des arches plus larges grâce aux progrès des techniques de constructions. Quant au pont de la Tournelle il a été pris comme référence du niveau d’eau de la Seine [2] et accueille la statue de la patronne de Paris, Sainte-Geneviève, tournée vers l’amont du fleuve comme pour mieux le surveiller.

pont-de-la-tournelle
Pont de la Tournelle et statue de Sainte-Geneviève dans le prolongement d’une large pile  faisant butée à sa large arche

A partir de la moitié du XIXe siècle, période de l’extension de Paris avec les travaux Haussmanniens, c’est le début des ponts plus modernes, à arches métalliques, on peut citer la construction du pont de l’île de la Grande Jatte chère aux impressionnistes et sa réplique de la statue de la liberté tournée [3] vers New York  ou celui du pont de Mirabeau mis en vers par Apollinaire [4].

pont-mirabeau-2016
Pont Mirabeau

Les ponts ne sont pas seulement aériens, ils vont devenir à la fin du XIXe siècle souterrains à savoir les tunnels creusés pour les premières lignes de métro, y compris sous la Seine au XXe siècle.

De nos jours nous tenons en main tous les jours les ponts typiques des différentes époques, depuis l’antiquité, sur le recto des 7 billets de banque européens, symbolisant un lien entre les pays.

Publicités