« Dès ses débuts, le métro prévoit des cadres publicitaires…Les encadrements de ces espaces publicitaires sont généralement ornés de frises en céramiques de couleur miel, qui reprennent des motifs de feuilles ou de fleurs. Dans les couloirs, ces encadrements rejoignent, les frises marrons, vertes ou bleues qui séparent le carrelage blanc biseauté de la voûte peinte. » d’après la RATP

Le carrelage blanc en faïence a été adopté dès la début du XXe siècle assurant une ainsi une meilleure luminosité dans les couloirs et stations du métropolitain parisien [1].

ceramique-hotel-de-ville

Depuis les nombreuses rénovations, les carrelages en particulier, ont toujours été reproduit à l’identique pour rendre « l’effet artisanal de relief et de transparence de l’émail original. Les coloris, fruits de longues recherches, évoquent sans les trahir les couleurs d’autrefois » précise la RATP.

frise-sortie

 

Publicités