archimede-2
Archimède ( Image à la Une , archive BNF)

« Ceux qui sont en mesure de comprendre Archimède , admirent moins les découvertes des grands hommes modernes  » disait Leibnitz en son temps (1646;1716) car en effet Archimède (vers -287; 212) était un grand scientifique et surtout un excellent géomètre qui a mis ses connaissances théoriques en pratique à commencer par l’hydrostatique. C’est en effet le problème de la poussée dite d’Archimède des corps plongés dans l’eau bien connue des plongeurs [1] qui le rendit célèbre associé au mot « Eurêka » signifiant « J’ai trouvé ». Parmi les autres théories qui lui sont attribuées on trouve le levier   » Donnez moi un point d’appui et je soulèverai le monde » disait- il. Cette théorie aurait été mise en application contre les romains qui assiégeaient sa ville, Syracuse « tantôt il [Archimède] enlevait les vaisseaux à l’aide de puissant leviers armés de crampons, et les brisait contre les rochers ; tantôt il les brûlait au moyen de miroirs ardents. »

vis-darchimede

Une autre application liée à l’eau a été inventé par l’ingénieur Archimède, c’est la vis creuse dite d’Archimède, à l’origine, pour élever les eaux du Nil. Plus tard l’idée sera reprise et perfectionnée par Léonard de Vinci [2]. En 1768, dans sa « Théorie de la vis d’Archimède », un académicien M. Paucton écrit :  » C’était avec des vis d’Archimède, appelées alors Limaces Egyptiennes,  qu’on puisait l’eau dans ces espèces de citernes, pour arroser les terres ; ce qui contribuait infiniment à les rendre fertiles. Elles étaient d’un fréquent usage dans cette partie de l’Egypte qui est vers l’embouchure du Nil. Elles étaient aussi employées à l’épuisement des eaux dans les marais et les mines. »

 

Publicités