Pierre Corneille, dramaturge et poète français, est mort à Paris en 1684,inhumé à l’église Saint-Roch, et né à Rouen en 1606 où se trouvent plusieurs statues de ce membre éminent de la Table de marbre de Rouen. Mais en remontant la Seine de Rouen à Paris de nombreuses traces de l’auteur du Cid qui avait une passion pour les romains sont visibles dans la capitale, en voici 7 exemples dans la pierre :

  • à la comédie française d’abord, devant ce bas-relief de Denys Puech, Philippe Dufour dans son « Paris pittoresque et poétique » a écrit ceci : »Aussi, devant ce marbre où tu vis, éclatant, Pouvons-nous dire au monde, avec nous unanime : Le grand Corneille est là, vénérable et sublime.« corneille-comdie-relief
  • place du Panthéon avec sa statue (Image à la Une) et rue Cujas le nom du tragédien est gravé sur la façade de la bibliothèque Sainte-Genevièvecorneille-pantheoncorneille-rue-cujas
  • une autre statue est visible au Louvre,corneille-louvre
  • un buste de Corneille se trouve dans la cour d’honneur de l’école Normale Supérieure,corneille-ens
  • élu en 1647 à l’académie française, il en était le doyen à sa mort,corneille-academie
  • au N°6 rue d’Argenteuil, une plaque rappelle son dernier domicile,corneille-rue-dargenteuil
  • il fut inhumé à l’église Saint Roch, dans son quartier de la butte Saint-Roch à l’époque qu’il affectionnait tant, sans mausolée, sans épitaphe, la plaque visible dans l’église date du 10 août 1821.corneille-eglise-saint-roch
Publicités