fete-du-feu-nouveau-1479Parmi les chefs d’œuvres transmis par les Aztèques et déterrés en 1790 à Mexico par les européens sur un ancien lieu sacré des Aztlans, il en est une qui est remarquable, c’est la « Pierre du Soleil » (Image à la Une et suivantes archives BNF). Cette oeuvre d’art du XVe siècle, taillée dans la roche volcanique, du basalte, a d’abord été considérée comme un « calendrier » parce qu’elle indique la représentation de l’année et des jours avec une date (13 Acatl soit 1479) à son sommet qui correspondant à la « fête du Feu nouveau. »

 

cercle-central
Tonatiuh (le Soleil)

Dans le premier cercle on peut clairement distinguer un visage c’est l’image du Soleil (du dieu Soleil). Entre le premier et le deuxième cercle il s’agirait de quatre éléments destructeurs : jaguar ou terre ( selon les versions les différentes légendes), feu, vent et eau pendant des périodes selon un multiples de 52. Entre le deuxième et le troisième cercle figurent les 20 jours du mois aztèque.Entre le troisième et quatrième cercle, les 52 cadres qui contiennent cinq petits ronds (excepté 12 d’entres eux cachés par les 4 rayons du Soleil) marquent les 260 jours de l’année aztèque. Les autres couronnes concernent les astres, à l’instar, dans le septième cercle, des deux serpents en flamme qui encadrent la pierre en s’opposant (à gauche le jour et à droite la nuit).

Enfin il y a huit petit trous en en dehors du grand cercle extérieur de la pierre, d’après « Voyage pittoresque et archéologique dans la partie la plus intéressante du Mexique »  par C. Nebel en 1836 :  » On y fixait des gnomons dont l’ombre, tombant sur la pierre, indiquait avec assez d’exactitude les heures du jour et les principales fêtes de l’année. »deux-serpents

Cette connaissance du calendrier, de la chronologie solaire montre que les aztèques avaient une grande maîtrise de l’astronomie.

NB: Les prêtres aztèques annonçaient régulièrement l’apocalypse, à cette occasion ils éteignaient tous les feux. Le cycle redémarrait par un sacrifice humain dans le feu en évoquant Huehueteotl, le dieu de la lumière et du feu.

Advertisements