Charles-Albert Demoustier (1760; 1801) dans « Les Lettres à Emilie sur la Mythologie » donne une description du Tartare (Image à la Une et suivantes  illustration d’après Michel de Marolles, archives BNF)  proche de Hésiope (VIIIe siècle avant J.C.). C’est  le lieu d’expiation où sont précipités les « grands criminels » comme Phlégyas [1], Sisyphe [2], les Danaïdes [3] ou encore Prométhée [4]  :

 » Nous voici sous les voûtes brûlante du noir Tartare : c’est ici que sont précipitées à jamais les âmes criminelles; cet abîme, où tous les éléments et tous les maux se confondent, est sorti du sein du Chaos. Autant la terre est placée au-dessous du ciel, autant le Tartare est creusé au-dessous de la terre…

Phlégyas, guidé par la vengeance paternelle, s’arme d’un flambeau, vole au temple de Delphes, et le réduit en cendres. Soudain un trait d’ Apollon le précipite dans le Tartare, où cette roche énorme, suspendue sur sa tête, lui fait éprouver le supplice éternel de l’attente et de la terreur…

Considérez Sisyphe, fameux brigand, mis à mort par Thésée. Voyez-vous ce scélérat, le front couvert de sueur, et les muscles tendus, rouler péniblement une pierre énorme vers la cime de cette montagne escarpée? Épuisé de fatigue, il approche du but; l’espoir du repos le ranime, et, par un dernier effort, il pousse son fardeau jusqu’au sommet. La pierre immobile va prendre son aplomb!… Il palpite de joie, immobile comme elle… Soudain elle chancelle, roule, retombe avec fracs; et le supplice du coupable recommence avec son travail…Sisyphe Michel de Marolles détail 1655

Mais tandis que je vous parle, vos regards se détournent et s’arrêtent sur une multitude de femmes qui s’empressent de tirer de l’eau d’un puits, et la versent tour à tour dans un tonneau sans fond. Vous voyez les cinquante filles de Danaus, roi d’Argos …

danaides

Prométhée, parmi les trésors de l’Olympe, choisit le feu céleste, et vient le déposer au sein de l’homme formé par ses mains…Pour le punir,selon l’usage, d’avoir eu plus d’esprit que son maître, il chargea Mercure et Vulcain de l’attacher sur le mont Caucase, où un vautour lui rongeait le foie. »prometehe-1655-michel-de-marolles

 

 

Publicités