fleur-de-lys-detailLouis IX  (1214;1271), roi à 12 ans sous la tutelle de sa mère Blanche de Castille, petit-fils de Philippe II Auguste (1165;1223) [1], canonisé en 1297, il devient Saint-Louis. Malgré les nombreux saccages pendant la révolution de 1789 [2], mis à part peut être des fleurs de lys sur la façade ouest, un des attributs de sa lignée, emblème des rois de France depuis son arrière grand père Louis VII (1120;1180), des traces de Saint-Louis dans la pierre sont de nos jours visibles dans plusieurs lieux dans Paris :

  • au lycée Saint-Louis, ancien collège d’Harcourt, boulevard Saint-Michel, Jean Racine [3] y fut un ancien élève et dont le « SAINT » gravé dans la pierre semble avoir été remplacé,lycee-saint-louis
  • dans le métro , station Cluny-La Sorbonne, sa signature en mosaïque [4] reste symbolique pour l’un des fondateurs du Collège de Sorbonne,signature-cluny-saint-louis
  • place de la Nation au coté d’une autre statue, celle de son grand père Philippe II Auguste, au droit d’un des deux pavillons d’octroi de l’enceinte des fermiers généraux [5],saint-louis-place-nation
  • à l’église Saint Paul, Saint Louis y a sa place sur la façade donnant sur la rue de Rivoli,
  • à l’église de la Madeleine à coté de la porte principale,saint-louis-la-madeleine
  • à la Sainte-Chapelle (Image à Une) qu’il fait construire entre 1242 et 1248 pour y accueillir les nombreuses reliques de Jésus-Christ acquises par Saint-Louis dont « une partie de la pierre du saint sépulcre » d’après Dulaure dans  » Histoire de Paris »,saint-louis-sainte-chapelle
  • et au sein de l’actuel palais de justice, ancien Palais Royal,saint-louis-palis-de-justice

NB: L’hôpital Saint-Louis [6] crée par Henri IV [7] est un hommage à Louis IX.

Publicités