La proue est l’avant ou le nez d’un bateau sur lequel on peut y mettre une figure ou une effigie. Cette figure de proue représentait souvent la divinité protectrice des navires contre les éléments, un moyen aussi de montrer sa toute puissance. En voici quelques exemples caractéristiques à Paris :

  • La puissante armée romaine a certainement voulu mettre en avant sa flotte par les proues de bateaux marins qui se trouvent dans les anciens thermes du nord au sein du musée de Cluny au niveau de retombées de voûte dans le frigidarium [1].
  • Au Louvre, le bas-relief du haut de la lucarne du pavillon Turgot cour Napoléon montre une proue de navire figurant dans  l’oeuvre d’Eugène Guillaume (1822;1905) l’Abondance.labondance-eugene-guillaume-turgot
  • A l’intérieur du musée plusieurs statues sont mis en valeur par les sculpteurs sur la proue d’un navire à commencer par la plus célèbre : la victoire de Samothrace. La proue en marbre gris sert de socle à la statue.
  • A l’est de la cour du Palais Royal, les bas-reliefs de proues,  vestiges du palais Cardinal, rappellent que Richelieu était en charge de la Marine.proue-richelieu
  • Sur le pont Alexandre III, les proues de navire avec figures se trouvent à l’entrée du pont rive gauche, alors que des proues de navires se trouvent sur les piles du pont Mirabeau [2]proue-pont-alexandre-iii
  • Rue Jean Jacques Rousseau, l’emblème de Paris et sa devise (Image à la Une) qui font référence à un navire « battu par les flots mais jamais ne sombre » (Flucuat Nec Mergitur [3])  met en avant la proue d’un bateau digne héritier des Nautes.
  • Et enfin le péniche amarré quai d’Austerlitz où l’ensemble du bâtiment de la proue à la poupe a « une coque en béton de 1919 réaménagée par Le Corbusier en 1929 seul bâtiment flottant de Paris classé » monument historique.bateau-en-beton

 

 

 

Publicités