Le sculpteur et dessinateur Edme Bouchardon (1698;1762 ) a réalisé une statue équestre de Louis XV [1] en 1763 place de la Concorde (place Louis XV à l’époque) détruit par les révolutionnaires en 1792 comme de nombreux autres symboles royalistes [2]  et comme celle de Louis XIV par Girardon datant de 1699 place Vendôme [3] (place Louis-le-Grand à l’époque) et celle de Louis XIII par Biard datant de 1639 de la place des Vosges [4] (place Royale à l’époque). La  statue équestre de Louis XIII par Cortot (1821) visible dans le square de la place des Vosges est donc plus récente. Un modèle miniature en plâtre de la statue de Louis XV de Bouchardon par Pigalle est conservée au musée Carnavalet.

Le monument peut être le plus emblématique dans Paris par Bouchardon est la fontaine des quatre saisons rue de Grenelle. Cette fontaine fut alimenté par la pompe à feu du Gros-Caillou des frères Périer [5].

NB : l’ancien repère de niveau (petite plaque rectangulaire rouillée) au centre [6].

Parmi les gravures dessinés par Bouchardon en 1737, on trouve quelques petits métiers [7] ( ou « cris de Paris ») se rémunérant entre autres des éléments dans une « Etudes prises dans le bas peuple ou les cris de Paris » (archives BNF) comme :

  • le feu dans des lanternes,vendeur de lanterne 1730 Bouchardon
  • l’eau en seau [8],porteur d'eau 1730 Boucardon
  • l’air des moulins à vent,acheter les moulins Bouchardon 1737
  • et la pierre de taille [9],tailleur de pierres Bouchardon 1737

Mais aussi le fameux gagne-petit ou rémouleur [10] et sa meule en grès :gagne petit auvergat 1730