« L’hôtel Carnavalet est l’un des rares témoins de l’architecture Renaissance à Paris avec la cour carré du Louvre. Il s’agit d’un des plus anciens hôtels du Marais , construit de 1548 à 1560… A partir de 1655, l’hôtel fut complété par le célèbre architecte François Mansart… En 1866, il fut racheté par la ville de Paris afin d’être transformé en musée consacré à l’histoire de la capitale… En raison des incendies de la Commune (1871), … celui-ci ne put ouvrir ses portes qu’en 1880 » d’après le site internet du musée Carnavalet en rénovation jusqu’à fin 2019 (réouverture pour son 140e anniversaire !).

Voici une liste non exhaustive des éléments de décors des façades et des cours de l’hôtel Carnavalet (photos, archives BNF), sachant que la majorité de la construction d’origine est en pierres de calcaire lutétien [1] des anciennes carrières parisiennes (sans doute Charenton) :

  • les quatre éléments dans la cour Louis XIV par Gérard van Opstal (vers 1594;1668),
  • les quatre saisons par Jean Goujon dans cette même cour [2],Carnavalet quatre saisons Goujon 1880
  • la statue du roi soleil [3] ainsi que la statue équestre d’Henri IV dans la cour éponyme [4] sont des vestiges de l’ancien Hôtel de ville de Paris,Carnavalet cour louis XIV quatre saisons 1898
  • l ‘arcade dit « l’arc de Nazareth » datant de 1552-1556 provenant de la Préfecture de Police sur  l’île de la Cité (rue de Nazareth), remontée sur la façade rue des Francs-Bourgeois,
  • l’original de la « Victoire » statue de la fontaine du Châtelet (ex-fontaine du Palmier) [5] dans la cour de la Victoire,

    la-victoire-chatelet
    Statue de « La Victoire »
  • la façade du pavillon des marchands drapiers datant 1660 composée d’une allégorie de Paris en médaillon est conservée par le préfet Haussmann et est remontée côté cour des Drapiers le long de la rue Payenne,
  • l’avant corps central de l’hôtel Desmarets (ou Choiseul) datant de 1710 qui se trouvait rue Saint-Augustin sépare la cour des Drapiers de celle de la Victoire.Carnavalet vestige hotel desmarets

A suivre donc … en 2019

Publicités