» Les aqueducs de Rome, se font remarquer par leur structure admirable, et par la salubrité particulière de leurs eaux. » selon Frontin administrateur principal de Rome au début de notre ère.

Avant notre ère celle de J.C., les romains ont su développés leur réseau terrestre mais aussi aqueux, « Tout chemin mène à Rome », mais aussi, « Tout aqueducs arrive à Rome ». Même si les romains n’ont pas inventé l’aqueduc (ce sont les grecs), ils en ont maîtrisé l’art de la construction [1]. A Rome en particulier il faut savoir « rendre à César ce qui est à César » les aqueducs publics (ou plutôt « les rivières » selon Strabon) étaient déjà au nombre de 7, avant J.-C. :

  • – 312 : l’ Aqua Appia  (16 km de long) prend sa source à l’est de Rome (Image à la Une vestiges aqueduc Appia fin du XVIIIe) d’après Sextus Julius Frontin « L’eau d’Appia est prise dans la terre de Lucullus, entre le septième et le huitième miliaire de la route de Preneste… »
  • – 269 : l’ Anio Vetus (64 km) « Le vieil Anio est pris au-dessus de Tibur… »
  • – 144 : l’Aqua Marcia (91 km) « Elle [l’eau Marcia] est prise vis-à-vis de le trente-sixième colonne miliaire de la voie Valérienne… »
  • – 125 : l ‘Aqua Tepula (18 km) « On trouve la tête de l’aqueduc vers le dixième miliaire de la voie Latine… »
  • – 33 : l’Aqua Julia (21 km) « Les source d’une autre eau, vers le douzième miliaire de la voie Latine, conduit par l’aqueduc Tepula cette eau, qui fut appelée Julia…toutefois l’aqueduc a deux canaux distincts… »
  • -19 : l’Aqua Virgo (21 km) « La prise d’eau est vers le huitième miliaire de la route de Collatie, dans des lieux marécageux »
  • – 2 : l’Aqua Alsietina appelé aussi Augusta (33km) est le premier qui prend sa source à l’ouest « Elle [l’eau Alsietina] est dérivée du lac Alsietinus, près du quatorzième miliaire de la voie Claudienne… »

Après J.-C. quatre nouveaux aqueducs viendront compléter le réseau, l ‘Aqua Claudia et  l’Anio Novus en 52, eaux dérivées de l’Anio, l’Aqua Alexandrina, le dernier achevé en 226, pour l’est et enfin à l’ouest l’Aqua Traina en 109.

 

NB: A Paris, les aqueducs romains de Lutèce rive gauche [2] et l’autre rive droite (l’aqueduc de Chaillot) [3] datent du IIe siècle de notre ère.

Publicités