« Faites que votre tableau soit toujours une ouverture au monde » Et si Léonard de Vinci [1], celui qui a la maîtrise des arts et des sciences de son époque (presque la Renaissance à lui tout seul) avait voulu à travers sa peinture rendre subtilement hommage aux sept arts libéraux (trivium et quadrivium) du Moyen-Age [2] ?

1 – la grammaire avec L’Annonciation par l’ange Gabriel comme le premier enseignement et le livre ouvert pour apprendre les préceptes du langage,Annonciation LV

2 – la dialectique avec le Saint Jean Baptiste le doigt pointé vers le ciel (comme Platon dialoguant dans la fresque de Raphael au Vatican), « l’éloquence du geste » d’après le Louvre et une peau de bête enroulée autour de la taille à la manière d’un serpent, l’attribut de cet art,saint Jean Baptiste LV

3 – la rhétorique avec La Belle Ferronnière et son aspect très soigné, c’est une figure de style ou de rhétorique (une antonomase d’excellence) tout en grâce comme ceux qui emploient dans leur discours des « Fleurs de rhétorique »,LaBelleFerroniereLV.jpg

4 – la musique avec le Portait de musicien, l’air assez grave et les motifs de son costume marqués par un angles aigu comme un V,le musiscien LV

5- l’astronomie avec le Salvator Mundi (« sauveur du monde ») avec la main tenant le monde  (ou une lentille de lunette astronomique car une boule ou un globe transparent aurait tendance à inverser l’image), SalvatorMundi LV

6 – l’arithmétique avec La Vierge aux rochers du Louvre où les doigts en mouvement des personnages apprennent à compter avec les petits cailloux (calculi [3]) posés entre les deux jeunes enfants Jean le Baptiste et Jésus.La vierge aux rochers Louvre LV

7 – la géométrie enfin avec La Joconde où les doigts de la main droite ouverte forme une sorte de compas. Par ailleurs, certains ont géométriquement décelé un rapport « divin » dans les proportions du visage de Mona Lisa (« ce divin » anagramme de : « de Vinci » ou de « ci-devin »). A l’instar de l’écriture miroir (ou écriture spéculaire) du peintre on peut y voir un tableau miroir (ou tableau spéculaire). En effet, sans miroir le paysage se raccorde et avec un effet miroir on peut y voir une déesse mère qui pourrait être Isis pleurant Osiris. Et quand on évoque Isis, pour revenir à la géométrie, Pythagore et son théorème du triangle rectangle n’est pas loin [4]. paysage raccord

tableau miroir
Tableau miroir

deesse mere

deesse Isis
Déesse mère de profil pourrait être Isis pleurant Osiris de face

Chacun peut y aller de son interprétation , La Joconde a été et sera toujours l’objet de multiples décryptage comme l’ensemble de l’oeuvre de Léonard de Vinci (7 arts de Léonard, ce divin peintre par exemple), c’est aussi cela son ouverture au monde qui fait toujours son succès en 2019 cinq siècles après son décès.

Publicités