Volcans classés au patrimoine mondial

Parmi les volcans actifs classés au patrimoine mondial de l’Unesco en voici 7 :

  • Les îles Galapagos (inscrites en 1978) dont la riche faune endémique a inspiré Charles Darwin dans sa réflexion sur sa théorie de l’évolution [1],
  • Les îles Éoliennes (inscrites en 2000) qui ont donné leurs noms à deux types d’éruptions Vulcano [2] pour vulcanienne et Stromboli pour strombolienne [3],
  • L’Etna [4] (inscrit en 2013) le volcan le plus actif, le plus haut et un des plus dangereux en Europe [5],
  • L’île islandaise de Surtsey (inscrite en 2008) sortie de mer à la suite d’une éruption de 1963 à 1967 a, peu à peu, été colonisée par la végétation,
  • Les pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion dans l’océan indien (inscrits en 2010) constituent un écosystème remarquable avec un volcan La Fournaise, le bien nommé, régulièrement en effusion,
  • Le parc national des volcans d’Hawaï [6] (inscrit en 1997) constitue un complexe volcanique très étudié à l’instar de ces émissions de gaz appelés « vog » [7] tout en conservant une forte connotation spirituel avec la déesse Pélé [8],
  • Les volcans du Kamtchatka [9] (inscrits en 2001) représentent des énormes volumes de basalte et différents types de volcanisme encore en activité.

Brouillard volcanique « vog »

On connait bien le néologisme smog ( smoke « fumée » et  fog « brouillard ») utilisé pour désigner le brouillard polluant au-dessus de Londres au début du XXe siècle. Et bien le terme vog est un dérivée pour le brouillard volcanique ( volcanic et  fog ou smog ). Le mot brouillard venant lui-même de la racine de brûler ou broil en anglais relatif à une dégagement de vapeur par l’action du feu.

Et c’est, par exemple, le quotidien des habitants de Big Island  à Hawai depuis 1983 avec l’éruption du Pu’u O’o et depuis 2008 avec celui de Halema’uma’u [1] (Image à la Une). De nos jours c’est surtout ce dernier qui produit le vog. Ce brouillard est composé principalement de vapeur d’eau et dioxyde de carbone (CO2) et de dioxyde de soufre (SO2). Ce dernier gaz produit naturellement par les volcans est bien connu pour les aérosols sulfatés qu’il produit [2] filtrant les rayons du soleil dans les hautes couches de l’atmosphère et dont certains scientifiques envisagent des moyens de l’injecter artificiellement pour lutter contre le réchauffement climatique (il s’agit de géo-ingénierie) [3].

C’est ce même dioxyde de soufre d’origine anthropique qui pollue nos villes avec des effets sur les voies respiratoires, sur la végétation avec la formation de pluies acides et sur les bâtiments avec des réactions chimiques dommageables pour la pierre [4].

La saturation de l’atmosphère avec ce type de brouillard c’est-à-dire dans des conditions extrêmes sur la terre entière est une des hypothèses de la disparition des dinosaures il y a 65 millions d’années [5].

puuoo

 

 

 

 

Déesses du feu dans les mythologies

Voici une liste non exhaustive des déesses liées à l’élément feu dans les mythologies :

  • Pélé déesse des volcans à Hawaï et ses célèbres cheveux de laves, déesse originaire de Tahiti,
  • Chantizo (ou Chantico) déesse aztèque des volcans , elle possède une langue de feu,
  • Sengen-Samba  déesse du mont Fuji au Japon et aussi la déesse créatrice japonaise Izanami qui est morte brûlée en accouchant du kami (esprit) du feu : Kagutsuchi,
  • Vesta déesse du feu sacré (Hestia chez les grecs) dans les temples romains, le feu du foyer dans les maisons [1] ,
  • Sainte Brigide d’Irlande qui a fondé un couvent à Kildare en Irlande est connue entre autres pour son feu éternel. Cette sainte est certainement issue de la grande déesse celte Brighid (ou Brigantia, la gauloise) patronne des médecins, des poètes et des forgerons.

Enfin Salvatore Dali nous a livré une femme volcan dans la lignée de ces mythologiques déesses.

Lune et soleil à l’horizon

« Que le soleil est beau quand tout frais il se lève, Comme une explosion nous lançant son bonjour ! » de la part de Charles Baudelaire.

Avoir une perception des dimensions de la Lune ou des couleurs du soleil dans le ciel dépend des conditions atmosphériques mais surtout des positions respectives de notre lune et de notre étoile par rapport à l’horizon.

Les effets optiques peuvent être trompeurs, mais en raison de l’épaisseur de l’atmosphère traversée, la Lune est observée plus petite proche de l’horizon. Au contraire nos yeux la voit plus grande très au-dessus de l’horizon surtout si la lumière est diffusée par les nuages, ce qui n’est pas le cas si on observe la Terre vue de sa Lune [1].

lune Hawaii
Lune au-dessus du cratère de Halemaumau à Hawaï

Le soleil rasant à l’horizon produit un couleur rouge car il doit traverser une plus grande couche d’atmosphère. Le bleu du ciel est filtré ne laissant passer que le rouge. Cet effet est amplifié quand un grande quantité de cendres est présente à la suite d’un éruption volcanique [2].

 » Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige. »Baudelaire [3] dans « Harmonie du soir »

[1] La terre vue de sa Lune

[2] Ciel bleu et rouge

[3] Baudelaire : le poète des éléments

Pleins feux sur les cordes

« On croit que l’homme est libre … On ne voit pas la corde qui le rattache au puits, qui le rattache, comme un cordon ombilical, au ventre le terre. » Antoine de Saint-Exupéry dans « Terre des hommes. »

Les cordes ont une fonction  intéressante dans le sens où elles sont un lien entre les éléments :

  • entre l’air chauffé avec du feu d’un ballon et la terre. Le ballon est lui-même équipé de plusieurs cordes et ficelles pour faciliter les manœuvres à condition qu’il ne pleuve pas des cordes.
  • entre la terre ferme et l’eau du fleuve ou du port ; les amarres, ou entre l’eau du puits et la terre à irriguer.
  • entre le bateau sur l’eau et les voiles au vent ; les bouts et autres cordages .

Enfin, en ce qui concerne le feu, le cordeau détonant peut servir à la mise à feu de tirs de mines. Les volcans quant à eux, produisent quelquefois des laves dites cordées en Islande et à Hawaï par exemple.

7 phénomènes du monde « volcans » (2/3)

3) – Il y a les sept plus hauts émergés pour 7 parties du monde avec pas loin de 7000 m pour le plus haut (au-dessus du niveau de la mer parce que si on prend le plus haut c’est le Mauna Loa à Hawaï avec 5 km immergés plus ses 4,17 km immergés c’est-à-dire une hauteur de plus de 9 km et paradoxalement la chambre magmatique la moins profonde 4 à 5 km) :

Antarctique : Mont Sidley 4285 m (Marie Byrd Land) suivi de prés par l’Erebus,

Océanie : Mont Giluwe 4368 m (PNG) suivi de très prés par le Mauna Kea,

Afrique : Kilimanjaro (Kibo) 5895 m (Tanzanie)suivi de prés par le mont Kenya,

Europe : Elbrus 5642 m (Russie) suivi de très prés par le Kazbek,

Asie : Damavand 5610m (Iran) suivi par de très prés par le mont Ararat,

Amérique du Sud : Nevado Ojos del Salado 6893m (Chili/Argentine) suivi prés par le Pissis,

Amérique du Nord : Pic d’Orizaba 5636m (Mexique) suivi de très près par le Popocatepetl.

4) – Il y a les sept complexes volcaniques français :

Les volcans du Massif Central, le Cantal un seul et même volcan, le piton de la Fournaise actif à La Réunion, la Montagne Pelée, la Soufrière de Guadeloupe, les volcans de Polynésie (en incluant Rocard , Teahitia et le Mont McDonald) et l’île de Mayotte qui est volcanique (ce territoire devenu en 2011 un département français).

loasunrise
Mauna Loa – Hawaii – USA (4170 m)

7 phénomènes du monde « volcans » (1/3)

A l’instar des 7 merveilles du monde, voici 7 fois 7 classements subjectifs du monde « volcanique » sur Terre (Le chiffre sept c’est les sept couleurs de l’arc en ciel, les sept jours de la semaine, les sept lettres de VOLCANS,  les sept unités du Système International, etc…).

1) – Il y a sept zones actives exceptionnelles à différents titres :

– La vallée du grand Rift, berceau de l’humanité,

– L’Islande, la plus grande île volcanique du monde, pour son mélange entre la lave et les eaux dans tous ses états (éruption sous-glaciaire avec ses « débacles » glaciaires Jökulhlaup, géothermie généralisé ),

– Italie du Sud pour son Histoire   (Etna, Vésuve, Iles éoliennes etc…),

– Volcans de Java pour sa dualité entre fertilité des sols et hostilité des produits d’explosions, et les lahars,

– Kamtchatka pour sa densité de basalte au kilomètre cube et son mystère,

– Mont Fuji symbole du Japon pour sa beauté intemporelle,

– Hawaï et ses deux piliers le plus grand actif le Mauna Loa (en hawaïen  » longue montagne « ) et le plus actif le Kilauea avec ses éruptions spécifiques quasi ininterrompues dans le Halema’uma’u.

2 ) – Les volcans sont une source d’inspiration pour les sept arts :

Le dessin : Hokusai : les 36 (et plus) vues du mont Fuji,

La peinture : Le premier paysage peint connu est un volcan en Turquie mais c’est peut être en Italie que les volcans ont depuis longtemps inspirés les peintres à commencer par le Vésuve.

L’architecture/ la sculpture : Borobudur, le Panthéon de Rome, le « Roden Crater » un volcan de l’Arizona aménagé par James Turrell, les Moais de l’ile de Pâque et de nombreuses constructions religieuses.

La danse, danser sur un volcan au sens propre lors de cérémonies ou au sens figuré pour avertir d’un danger ou encore Pélé la déesse hawaïenne de la danse, du feu, des volcans.

La littérature : Les bienheureux de la Désolation, les feux de l’Eden, etc …

La musique : « Le cœur volcan » par Julien Clerc, ou quand les volcans inspirent les musiciens en  PNG

et le septième, le cinéma : « Les derniers jours de Pompéi » (1959) ou « Le secret des sept volcans » (2010) ou le troisième volet de « Narnia: L’Odysée du passeur d’aurore »(2010) qui a été, en partie, tourné en Nouvelle Zélande sur « White island » (en particulier, la quête dans le film c’est de réunir les sept épées) et bien d’autres films et jeux vidéos encore.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Stromboli – Iles Eoliennes – Italie