Lune et soleil à l’horizon

« Que le soleil est beau quand tout frais il se lève, Comme une explosion nous lançant son bonjour ! » de la part de Charles Baudelaire.

Avoir une perception des dimensions de la Lune ou des couleurs du soleil dans le ciel dépend des conditions atmosphériques mais surtout des positions respectives de notre lune et de notre étoile par rapport à l’horizon.

Les effets optiques peuvent être trompeurs, mais en raison de l’épaisseur de l’atmosphère traversée, la Lune est observée plus petite proche de l’horizon. Au contraire nos yeux la voit plus grande très au-dessus de l’horizon surtout si la lumière est diffusée par les nuages, ce qui n’est pas le cas si on observe la Terre vue de sa Lune [1].

lune Hawaii
Lune au-dessus du cratère de Halemaumau à Hawaï

Le soleil rasant à l’horizon produit un couleur rouge car il doit traverser une plus grande couche d’atmosphère. Le bleu du ciel est filtré ne laissant passer que le rouge. Cet effet est amplifié quand un grande quantité de cendres est présente à la suite d’un éruption volcanique [2].

 » Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige. »Baudelaire [3] dans « Harmonie du soir »

[1] La terre vue de sa Lune

[2] Ciel bleu et rouge

[3] Baudelaire : le poète des éléments

Jules Verne : le visionnaire des éléments

« Le devoir du présent, c’est d’être le bienfaiteur de l’avenir ». Jules Verne

Il nous a tous fait traverser l’atmosphère, braver le feu des volcans, explorer l’océan, prendre place dans un énorme éléphant d’acier et faire le tour de la Terre avant tout le monde.

tunnellave3

Avec 20000 lieux sous les mers , le voyage au centre de la terre ou celui de la Terre à la Lune, Jules Verne a su offrir du rêve nécessaire à la créativité. De ses nombreux ouvrages d’aventures certains récits sont visionnaires pour ce précurseurs de la science-fiction .

« Le tour du monde en 80 jours » ou autres « voyages extraordinaires » ont inspiré de multiples façons de voyager à travers la planète à commencer par le trophée Jules Verne en voilier sans escale et sans assistance.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

« Jules Verne a tenté un coup admirable, un voyage extraordinaire : rendre la science culturelle. » Michel Serres dans la préface de « Jules Verne de la science à l’imaginaire. »

 

 

La Terre vue de sa Lune

 » Un astre important au point de vue terrestre est la Lune » écrivait Fernand Priem dans son ouvrage  » La Terre » de 1892 dont est tirée la gravure. (Le roman de Jules Verne « De la Terre à la Lune » date de 1865)

Ensuite c’est Apollo 8, le 24 décembre 1968 qui photographiera le premier « lever de Terre ». Le commandant de la mission, Jiml Lovell décrira : « La Lune  est essentiellement grise, sans couleur; ressemble au plâtre ou à une espèce de sable de plage grisonnant ».

Puis plus récemment en 2015, 47 ans après, la Nasa nous offre un nouveau cliché de la Terre vue de la Lune où l’on aperçoit nettement le Sahara.

Par contre même si on peut visiter la Lune sur Google Earth on n’aperçoit pas la Terre !

C’est 123 ans donc qui séparent ces points de vue de la Terre et c’est toujours aussi fascinant. Sans la Lune la Terre n’existerait pas telle que nous la connaissons (sans son athmosphère non plus).

GTerreLune
Montage avec Google Earth centré sur 4.05°S et 12.48°O comme sur l’image « NASA/GSFC/Arizona State University »

 

Notre caillou vu de l’espace

« De quelle planète es tu ? » demandait le Petit Prince à l’aviateur.

Depuis que Galilée nous a montré que nous ne sommes pas central dans notre galaxie, l’Homme a commencer à sentir la minuscule place de la planète dans l’espace.

La véritable prise de consciente collective que notre globe est fini a débuté avec le cliché du lever de Terre en 1968 par Apollo 8.

terre vu de la lune
Lever de terre par Apollo 8 ( Crédit Nasa)

En 1990 , Voyager 1 prend un cliché où la terre apparaît à quelques milliards de kilomètre sous la forme d’un petit point bleu (tourné face à l’océan pacifique). En 1994, cette photo inspire à Carl Sagan « Pale Blue Dot » (Un point bleu pâle) : « Regardez encore ce petit point. C’est ici . C’est notre foyer. C’est nous… ».

Plus récemment, en 2013, la sonde Cassini-Huygens repère la terre dans les anneaux de saturne.

cassini
Photo de la Terre et lune à 1,5 milliards de km prise le 19/07/2013 (Crédit Nasa)

« Il n’y a pas de passagers sur le vaisseau spatial Terre. Nous sommes tous des membres d’équipages » Marshall Mc Luhan.

NB: Du point de vue géologique la Terre n’a pas toujours été bleue , en remontant le temps, elle a été blanche (terre boule de neige) et rouge (océan de magma des origines).

 

Michel Serres : le philosophe des éléments

Même si Gaston Bachelard fût le poète des 4 éléments matériels, un philosophe a repris le flambeau, il écrit à propos d’un de ses livres: « Biogée raconte, par exemple, comment certains marins se sauvèrent de tempêtes dramatiques, au Sud de la Crête ; comment des mariniers de Garonne se tirèrent d’énormes inondations ; comment des montagnards chanceux se sortirent de crevasses mortelles, dans les Alpes, et comment un gardien de phare italien dut affronter, du temps de la marine en bois, un envahissement de rats venus, par milliers, d’un bateau, où ils avaient déjà mangé tout l’équipage… Il relate enfin comment d’anciens savants négocièrent, en Sicile, l’éruption de l’Etna et comment tel récent chercheur évita la folie des bombes atomiques, en disparaissant de sorte que nul jamais ne le retrouva. Toutes histoires de la Biogée : des quatre éléments de la Terre, d’abord : eaux en furie, vents déchaînés, glaciers maléfiques, feux peu maîtrisables… puis, de la Vie, aussi : bêtes dont le nombre accable… Chaque personnage, ici, vit d’un métier en relation directe, quasi fusionnelle, avec la mer ou le fleuve, les voiles et l’ouragan, la roche et la neige, les fournaises ou les animaux. » Michel Serres

« Notre nature souffle, coule et brûle , incandescente » Michel Serres – L’Incandescent.

IMG_3293

 » …l’air et la mer et le feu qui entourent ou battent la terre et peuvent la détruire…, la terre habitation et niche, …,mais toujours entourée des rumeurs de la mer immortelle, enveloppée d’air furieux et turbulent ou calme et transparent, dévastée, nourrie, creusée , anéantie, renaissante par le feu… »Michel Serres – L’Incandescent

IMG_3051

« Maintenant, tenant en main le monde » Michel Serres – Petite Poucette

petitmonde.jpg
« Terre augmentée » vu de la lune