» La terre seule demeure l’immortelle, la mère d’où nous sortons et où nous retournons ». Emile Zola

En fait d’anthropomorphisme, c’est-à-dire la façon dont on compare la Terre, dite mère nourricière (« Mother earth » ou Pacamama pour nombre de peuples autochtones), et son environnement à des parties du corps humain, on peut citer:

  • Le Terre elle-même assimilée à un organisme vivant comme dans l’hypothèse Gaïa de James Lovelock  » La terre est un être vivant »,
  • Les eaux salée et douce qui se retrouvent en même proportion dans le notre corps,
  • Les deux poumons que sont les forêts et l’océan,
  • Le feu  des volcans semblable à des éternuements ou le réchauffement climatique à une fièvre.

Et combien de fois la terre se retrouve sur des montages à la place d’une tête. Il faut dire que l’œil de Richat (reste d’un volcan en Mauritanie) et le « sourire » de l’Himalaya vu du ciel y sont peut être pour quelque chose.

sourire_Himalaya

Publicités