« Le Palais des Tuileries est un monument dont chaque pierre, en quelque sorte, se rattache à notre histoire. Il n’est l’oeuvre d’aucun souverain en particulier, il est l’oeuvre de tous…Il datait de 1564…A quelques pas de Louvre se trouvait une tuilerie. Catherine de Médicis l’acheta ainsi que quelques maisons du voisinage. Philibert Delorme et Jean Bullan, architecte, tracèrent les plans de l’édifice. Ils firent élever le pavillon central, les deux bâtiments latéraux et les pavillons de droite et de gauche…Rien de plus lugubres que que ces murs rongés par la flamme , avec leurs fenêtres béantes, leurs toitures disparues, leurs longues cheminées se dressant vers le ciel ! » c’est un extrait du commentaire de l’époque dans l’album « Paris incendié » par Edouard Dangin à la suite de l’incendie du Palais des Tuileries par les communards dans la nuit du 23 au 24 mai 1891 (Archives BNF pour les photos).Le Louvre a été préservé de l’incendie grâce au commandant Martian de Bernardy de Sigoyer dit le « Sauveur du Louvre », il écrit à sa femme avant de périr le 26 mai  » J’ai eu le bonheur de contribuer à sauver de l’incendie, les richesses artistiques de notre pays ».

7-vestiges-cote-cour-est

De cet ancien édifice royal dont la démolition (de 1883 à 1889) a permis l’ouverture du jardin des Tuileries au plus grand nombre il ne reste que quelques vestiges :

  • Dans la cour d’un hôtel particulier (9 rue Murillo, Paris 8e) on trouve un certain nombre de vestiges dont un support de statue (1),vestiges-tuileries-support-statue
  • les plus nombreux vestiges sont conservés à l’abri sous le carrousel du Louvre il s’agit de plusieurs statues ornant les attiques du pavillon central, dont la Valeur (3), la Prudence (4) et le Conseil (5) pour le côté cour (à l’est),statues-et-noms
  • l’attique côté cour (à l’est), avec son horloge (2)  ainsi que deux colonnes avec chapiteaux (6), se trouvent dans le square Georges Cain, rue Payenne,fronton-est-reconstitue
  • une arcade est mise en valeur, cour Marly dans le musée du Louvre,
  • dans le jardin des tuileries une autre arcade a été reconstituée, elle se trouve coté Seine,
  • une colonne à l’école des beaux-arts est visible depuis un quai de la Seine (Quai Malaquais),arcade-et-colonne
  • et dans les jardins du Trocadéro, il y a,exposé, un encadrement de fenêtre (7).vestiges-tuileries-trocadero

 

 

Publicités