« Terra incognita » « Terre inconnue »  à l’origine pour désigner un territoire inexploré physiquement, maintenant utilisé dans d’autres domaines comme la recherche quand les informations sur un sujet sont manquantes (Image à la Une extrait d’une carte où le sud de l’Afrique était encore inexploré).

« A cælo usque ad centrum »  « Du ciel au centre (de la Terre). » se réfère au code minier qui permet au propriétaire de posséder le sous-sol comme aux Etats-Unis (l’exemple des gisements de pétrole au Texas est bien connu) mais ce n’est pas le cas en France. Autre forme que l’on retrouve dans le droit romain « Usque ad sideras et usque ad inferos » « Des étoiles jusqu’aux enfers. »

« A Deucalione » « Depuis Deucalion (le déluge)» [1]  c’est-à-dire depuis des temps très éloignés donc.

« Non prohibere aqua profluente,pati ab igne ignem capere » « ne pas interdire de puiser à l’eau courante, laisser prendre du feu à son feu» Cicéron Des devoirs (1, 16, 52.) il s’agit de simples recommandations de bon sens.

« Albo lapillo diem notare » « Marquer d’une pierre blanche. » Chez les romains le blanc est synonyme de bonheur, le noir de malheur. C’est pourquoi on se souvient longtemps d’un événement heureux , en le marquant d’une pierre blanche (ou d’un caillou). A l’inverse donc « Nigro notanda lapillo » « À marquer d’une pierre noire. » pour les jours sombres.

« Aqua et igne interdictus » « Interdit d’eau et de feu. » Interdire l’eau et le feu revient à bannir quelqu’un car il est privé de ces éléments qu’il adore au sens religieux.

« Gutta cavat lapidem «  « La goutte fait un trou dans la pierre » goutte à goutte l’eau finit par trouer la pierre, la morale c’est qu’il faut toujours persévérer, « tout vient à point qui sait attendre ».

« Rara avis in terris » « Oiseau rare sur la terre. »est devenu l’expression « être un oiseau rare »pour un être exceptionnel, comme le phénix par exemple [2] 

« Terrae marique fidelis. » « A terre et mer fidèle » Devise de Mesquer en  Loire-Atlantique (célèbre comme Guérande pour ses marais salants [3])

« In girum imus nocte et consumimur igni « « Nous tournons en rond dans la nuit et nous sommes dévorés par le feu. » Se lit dans les deux sens, il s’agit d’un palindrome latin.

locution latine

[1] Le déluge laïque de Deucalion

[2] Les oiseaux symboliques

[3] Sels de la Terre

 

Publicités